in ,

#177 Catherine Oberlé : Abus sexuels dans l'enfance, se libérer et guérir



Nous vous informons que l’épisode qui va suivre aborde des sujets difficiles tels que les agressions sexuelles ou le harcèlement.

source

Qu'en pensez-vous?

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
37 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Laurence M

Où trouver un accompagnateur qui sait écouter et entendre ?

Sandrine Bodiguel

Merci. Je suis enseignante en école élémentaire. Dans mon école, c'est l'infirmière scolaire qui vient présenter ce thème aux élèves de CM1 en partant du visionnage de vidéos ( Mon corps c'est mon corps)et en discutant.

Leslie KdW

Les questions sont justes et directes, simples…comme on se les pose. Les réponses sont justes, elles parlent de nombreuses vérités. Mille mercis à chacune de vous deux, c’est un échange tellement réel, tellement vrai, le fait de l’avoir vécu, et surtout de l’entendre…par ces mots, ça fait vraiment du bien. Un recul, une analyse complète de l’état d’abusée et la femme qu’on est aujourd’hui. Merci

Celia Abderrahmane

Merci à vous pour cet vidéo , j’ai été victime d’abus sexuel par mon grand oncle , j’ai commencer une Gestalt thérapie il y a 6 ans j’avais énormément de mal au début à comprendre que des attouchements sexuel étaient grave je les ai subit de mon plus jeune âge jusque mes 8 ou 9ans , j’ai pu porter plainte pour ces récidives sur ma cousines et donc pour moi même il a seulement été condamné à hauteur de 7500 euro qui ne m’ont jamais été versé d’autant plus que j’aurai préféré qu’il tombe en prison mais ils l’on estimer trop fragiles au niveau de sa santé . Ma question suite à ses explications c’est comment passer le cap lorsque la justice a mal été faite ce qui pour moi a affirmé le faite que c’était juste des ATTOUCHEMENTS SEXUEL donc difficile a géré 13ans après le procès, j’ai énormément dû travailler sur moi et je suis fière mais a 27ans j’ai encore beaucoup de peurs et de flash et cet impression qu’on ne reconnais pas mes souffrances car malheureusement pour beaucoup de personne les attouchements sont minimisés , comment sortir de cet bulle d’injustice qui a un impact sur ma vie de femme ?

Seve Crea

Se retrouver au hasard d'un podcast…. sujet très actuel pour moi. Ne pas savoir quoi faire des souvenirs qui remontent…

Alexandra LGrde

Bonjour, je souhaiterais savoir si éventuellement il était possible d'entrer en contact avec vous dans le cadre de ce même sujet de podcast ?… Voilà je n'ai écrit aucun livre je ne suis personne de spécial je suis juste moi mais j'aimerais vous soumettre une demande qui pourrait vraiment beaucoup m'aider si vous ne voulez pas ce n'est pas grave mais si je pouvais au moins avoir l'occasion de vous présenter Ma demande

Katia B

La psychanalyse la psychothérapie le reebers sont un outil de guérison quand c'est prit à temps. Avant L âge adulte.
Ça permet d'avoir un autre rapport aux hommes déjà. Et comprendre qu'on est pas responsable de la perversité d'une personne.exterieure ayant vécu ça je crois que la libération se fait même adulte lorsqu'on entends pardon Oui. Ça ne change pas le vécu l'acte mais c'est une reconnaissance de la blessure

olivier bulot

Faut arrêter vos parole peuvent aider mes libéré guerir arrêter de vendre du reve

Max

L'association colosse au pieds d'argile fait un boulot formidable sur ce thème.

Merci pour ce podcast 🙏🙏

Ladelfe

Libérer la parole, cela aide les victimes et à comprendre les proches, les autres ,la société, afin de faire évoluer nos lois, nos consciences.

Nathalie D

Merci d'aborder et d'éclairer ce sujet tant délicalt aussi bien au niveau individuel que collectif. Merci

Rose Lafée

Bonjour Anne, je suis avec assiduité vos podcast que j'apprécie beaucoup et que je trouve très nourrissant. Gratitude pour ce que vous faites.
Ce matin, en écoutant cette émission je ressens un besoin fondamental de revenir sur le propos tenus sur le fait que la manipulation exercée par l'adulte pour abuser l'enfant n'est pas une violence.
Pour moi, c'est une violence psychique inouïe qui laissera des empreintes indélébiles dans le corps et le psychisme de l'enfant. Lesquelles seront refoulées et à même de créer des somatisations redoutables ultérieurement.
Comme vous le dites justement, les mots sont importants en l'espèce.

Audrey Morvrange

j'ai été victime d'inceste, j'ai compris ce qui se passait en regardant une émission télé avec des psy qui parlaient de l'inceste… Superbe émission qui m'a probablement sauvé la vie car ils expliquaient que les enfants pouvaient avoir eu du plaisir (ils expliquaient cela avec l'exemple du bonbon. Un adulte tend un bonbon a un enfant, l'enfant a du plaisir à le manger, car il ne sait pas qu'il est empoisonné, alors que l'adulte le sait). J'avais huit ans et du haut de mes huit ans j'ai dit à mon père "si tu me touches encore une fois je te tue". Il a dû comprendre car tout s'est arrêté. Je n'en ai parlé à personne pour me protéger car mon cadre familial ne m'aurait probablement pas cru et aussi pour les protéger. Tout est ressorti à mes 40 ans, tous mes proches (mère et grand-parents du côté maternel) étaient décédés et j'ai pu parler. J'ai mis environ six ans à me reconstruire et à pardonner. Pour autant j'ai pardonné mais j'ai coupé les ponts car mon père n'a pas voulu faire la démarche de se soigner… Les dégâts, mon corps a déclaré une endométriose à l'âge de 22 ans pour ne pas pouvoir avoir d'enfant (car inconsciemment je savais que je n'aurais pas pu protéger cet enfant d'un grand-père malade). Je ne regrette pas de ne pas avoir parlé, je l'ai compris quand j'ai osé parler, parce que les adultes sont toujours aussi fourbes et dans le déni. J'ai pu le constater, mais là, j'étais adulte, j'ai pu encaisser le coup, je n'aurais pas pu le faire à huit ans, je me serais sans doute suicidée… La seule chose, c'est que j'espère qu'il n'a pas fait d'autres victime… Aujourd'hui avec le recul, je dis merci, non pas pour ce que j'ai subi, mais pour ce que cette expérience m'a révélé de moi, je ne pensais pas être cette femme aussi forte et aussi belle. Je finirais sur cette note d'espoir et de joie… Oui, on peut s'en sortir, se reconstruire et d'une façon merveilleuse. Et non, une personne abusée ne devient pas forcément un abuseur… Fort heureusement !!! Courage à toutes et à tous si vous êtes dans le processus de guérison. Ce qui ne tue pas ne nous rend pas forcément plus fort, mais cela nous rend plus entier et merveilleux.

Achira B.

Super podcast …cependant (je dois etre gourmande ) au vu de la forte symbolique du sujet ( qui renvoye au viol de notre enfant " intérieur " ) qui se révèle en cette période de grande révélation , pourriez- vous refaire un podcast la dessus en abordant plus en détail les processus de guérison , de transmutation , et la symbolique forte de la pédophilie ! (Avec le transgénérationnel) …merci encore pour le super travail que vous faites !!!!!

C. LAMOUR

Merci

J'ai adoré cette émission, un tout grand merci Anne.

cecile DUCHAMP

Bonjour Bonjour n'oubliez pas que dans les habits il n'y a pas que les enfants les adultes aussi peuvent être abusé et on ne sait pas comment agir suivant notre passé

Asta Astaite

Violence peut etre tres douce. Manipulation c est une forme de violence.

Beni Z

La seule personne a pardonner, c'est soi-même, les actes sont impardonnable, en faisant la paix avec soi, les émotions négatives envers l'autre disparaissent, ce ne veut pas dire qu'on va leur pardonner eux ou leur reparler comme si de rien n'était, non, tu as commis limpardonnable, tu n'es pas une personne dont le compagnie ou même la vue m'épanouit, je te raye de ma vie MAIS je suis en paix. C'est un exemple tout a fait sain de posture..

Beni Z

Excusez moi,un pédophile doit être sujet d'une plainte !!! Au lieu d'aller le voir et attendre un foutu " je suis désolé " de merde ! Qu'est ce que j'en ai a faire de son "je suis désolée" ?!!! il ne m'a pas fait une gifle , c'est un crime atroce !!! Et son désolé" n'est pas sincère, il a juste peur d'être dénoncé, cette présumée "thérapeute" est un peu idiote là !!!

Sandrine Artiste

Merci du partage …sujet tellement sensible !
L'église va devoir faire son mea culpa , mais que dire de certains milieux politiques, ou du cinéma, du sport …ou l'omerta règne encore et de certains juges qui couvrent les pédophiles !
Une amie a eu ses filles abusées par son mari ( lui même était proche de la Fm) et il a eu les appuis pour échapper à la justice en la faisant passer pour folle …
Je crois en la résilience et je crois que la parole libère, alors parler oui mais bien choisir son interlocuteur 😌

Alexandra Pala

Merci à toutes les deux ! Anne, bravo pour votre interview, vous avez tout à fait raison : il faut dire les choses, avec prudence et circonspection, mais les dire.

Lydie Lemoine

Merci pour ce post. Toutefois, sauf erreur de ma part, vous n'avez finalement pas parler du pardon qui est pourtant très important pour la guérison. Dommage. Un autre post pour compléter?

duponchel claudine

Des paroles très fortes….qui remuent les entrailles…. merci à toutes les deux pour votre grande humanité 🙏🙏💫💫☀️

claude PARISOT

Bravo ma chère Catherine pour ce très beau podcast, plein d’authenticité simple, clair et très pédagogique.
Très touché aussi par l’expression de cette part de ta vie vulnérable et malgré tout il point de départ à un chemin de transformation et de guérison de l’âme.
Je suis moi-même très touché par ce sujet, d’abord personnellement parce que j’ai été abusé par un prêtre à l’âge de 2 ans puis à d’autres reprises par d’autres personnes jusqu’à l’âge de 9 ans. Et je suis concerné également en tant que thérapeute de couple car lorsqu’on s’intéresse à l’origine des conflits de couples, je constate combien les abus sexuels sont nombreux dans l’enfance de beaucoup de couples que j’accompagne. Ils émergent à la conscience parfois pour la première fois en séance. Dans ces cas là, je leur recommande de consulter rapidement un psychologue ou un psychothérapeute.
Au Québec où je vis, les statistiques parlent d’une famille sur 2 et demi touchée par les abus sexuels.
Je pense que les chiffres ne sont pas si différents dans mon pays d’origine, la France.
Encore bravo à toutes les deux d’avoir abordé ce sujet au grand jour. 🙏🏻💕

Mélanie Mél'âme agit

Il y a tant de résonances… Gratitude du cœur à vous 2 de partager cela et de le diffuser 💕🙏💕

joel collet

Franchement BRAVO POUR CE THÈME !!!

joel collet

🙏Merci!!!!!!!

Daisy G

Merci à vous. Ayant été victime d'inceste par un grand-père à un âge très jeune, avec une mère narcissique qui savait mais n'a rien fait, je voudrais dire à toutes les victimes : Osez parler, n'ayez pas peur, c'est de cette manière que vous sortirez de cet enfer. N'hésitez pas à vous éloigner voire à couper les ponts avec les personnes impliquées, y compris ceux qui ont fait le choix du déni, car ce choix est aussi une forme de violence envers vous. Et pour finir, soignez vous, par tous les moyens possibles (thérapies, yoga, alimentation régénérante), fuyez les sources d'addictions et les relations malsaines, faites des activités qui vous plaisent et vous apaisent, soyez doux avec votre corps, gardez espoir et accrochez vous, on doit passer par la tempête pour affronter cette souffrance silencieuse qui est si grande, mais petit à petit la lumière réapparaît et le pire sera derrière vous. Soyez fort et patient!

Marnette Marie-Anne

Tout le monde aujourd’hui veut aider tout le monde…je l ai vécu…de grâce…n aidez pas quand vous n êtes pas en paix…c est pire
Ça c est de l ego…vous faites plus de tort que de bien…trop de thérapeutes naissent comme des champignons

Sortez vous de ça seuls…peu de thérapeutes sont ok…souvent en dessous de tout et ils cherchent la reconnaissance
C est karmique…si nous l avons vécu…ça doit devenir une force…les thérapeutes ne sont pas a même de soigner…ils sont eux mêmes blessés

anne virgine conin

Formidable émission! Libérer la parole primordial! Et oui on peut s'en sortir même si comme le dit Catherine, parfois c'est un peu les montagnes russes! Juste une question, je suis maman de deux superbes jeunes filles de 25 et 26 ans. J'ai été abusée par un cousin décédé maintenant et cela a l'âge de 7 ans. Il n'y a que mon mari qui est au courant et mes psy. Je ressens le besoin d'en parler à mes enfants mais j'ai peur de leur faire du mal. Je précise que mes filles ne l'ont jamais connu. Libérer la parole au sein de sa famille vous semble t-il bénéfique pour soi-même et ses proches lorsque la personne est décédée? Un grand merci à vous. Cela fait du bien de vous écouter, de partager. Merci Anne, merci Catherine. Un beau week-end à vous.

Rose-Marie Kenney

Oh ma chère amie c'est la première fois que jentend la même histoire comme moi abus vers 6 7ans prit gelée pas capable de bouger chouchouter sa me suis toujours à 70ans même si c'est dénoncer tu n'est pas cru tu taie tu refoulé tu t'arrête de jouir des mauvaise relation c'est grave c'est la honte pour la vie surtout quand ta mère dit que c'est ta faute ça ne se guérit pas j'ai eu plein de thérapeute je n'ai jamais eu de joie de vivre mon âme à été éteint ma mère est morte je ne me suis jamais sentie pardonner comment être entendu et comprit c'est ça jai abandonner l'école mais j'ai été chanceuse je n'ai pas tomber dans les drogues et lavoir mais si ça serait aujourd'hui je suis sur que sa serait autrement moi je n'ai plus aimée ma maman Parce que elle ne ma pas crue je suis arrogante j'ai garder une colère en moi j'ai été brisée j'ai une bloc dans moi pour moi tu ne retrouve jamais une sexualité épanouie moi je n'ai jamais été capable de me reconnecter à mon corps j'aimerais lire votre livre merci pour le sujet c'est une vie de thérapie j'aimerais vous parler mais c'est pas possible je suis au Canada

Isabelle Bellet

Merci de votre courage et de votre vulnérabilité d'oser aborder un tel sujet 🙏
Il y a trente ans que je suis mon chemin de résilience, j'ai bientôt 60 ans, aujourd'hui en vous écoutant je me rend grâce de ce chemin. Votre bienveillance et votre douceur ouvrent encore des portes de conscience. Et OUI il y a des hauts et des bas, des chaos, des impressions que "ça" ne s'arrêtera jamais, et OUI les bas deviennent moins bas, les chaos construisent et créent d'autres possibles.
Merci 🙏🙏

Sylvia Savanyu

Tout est tellement confus après avoir été abusée.. et cela pendant des années, que je ne savais plus comment m'en sortir.
Effectivement, une aide thérapeutique est indispensable car la situation est très complexe. Être déchirée entre l'amour idéalisé et la haine vis-à-vis de ses parents.. accepter en premier lieu le statut de victime.. se sentir honteuse et coupable toute sa vie tout en cherchant sa place.. Le travail est douloureux, long. Merci d'avoir mis des mots simples et précis pour ce qui est au départ un tsunami !

marielle vallin

merci pour votre courage et authenticité, ayant traversé moi aussi abus, découverte desecret familial autour de l'inceste, après avoir été abusée par un compagnon, ma fille agressée, on se reconstruit avec l'amour de l'art: danse, peinture, cinéma pour ma fille, expression de soi.
Cette société est toute entière abusive: sur kes personnes fragiles, j'ai été témoin de pression, intimidation lorqu'on dit NON je ne rentre pas dans des cases, je refuse qu'on décide à ma place ce qui est bon pour moi! j'i osé le faire devant des assistants sociaux puisque dans le cadre du RSA on est coincé par des obligations de chiffres, qui abusent de leur pouvoir, j'ai refusé de subir, ma liberté est la valeur n°1 et en ce moment le défi est grand 😉
gratitude à vous qui nous mettez sur la Voix/Voie de la résilience pour une société pls empathique

aurélie aubugeau

Si je pouvais mettre une dizaine de pouce bleu je le ferai avec vives émotions. Ce sujet m'a touché en plein cœur, toutes les deux vous avez mis des mots doux sur un sujet pas facile à aborder. Merci pour cet échange. Namasté

Céline Tadiotto

Un immense merci à vous deux pour cet enregistrement. Je soutiens immensément cet accompagnement. Je travaille tous les jours sur ce sujet dans mon cabinet et je valide complètement les paroles de Catherine Oberlé. Milles merci !!!🙏🌸💗🙏🏿

Rédiger par Olivier Chambon

Eckhart Tolle : LA VÉRITÉ EST INSÉPARABLE DE QUI VOUS ÊTES. Extrait de « UNITÉ…

ECKHART TOLLE : COFFRET DE 50 CARTES INSPIRANTES – PAROLES DE SÉRÉNITÉ – CARTE…