BYPASSER LE RECYCLAGE KARMIQUE Jusqu’à tout récemment le piège karmique qui mai…


BYPASSER LE RECYCLAGE KARMIQUE

Jusqu’à tout récemment le piège karmique qui maintient l’intégrité de la matrice artificielle autant sur le plan matériel que sur le plan astral représentait une trappe hermétique, imparable, sans aucune possibilité d’évasion ou d’échappatoire. Pourquoi ? Par notre naïveté à croire n’importe quelle fabulation nous éloignant d’une compréhension de notre expérience et nous enlisant dans une profonde ignorance du réel et des lois régissant le transit des âmes dans la matrice.

Nous ne savions pas que le tunnel de lumière était en fait la voie de recyclage des vivants sortant du plan matériel. Un aïeul rencontré, un cher disparu retrouvé, l’image du petit Jésus accueillant, notre propre lumière usurpée et réfléchie, et sous un magnétisme inéluctable nous voilà réentrappé.

La libération de la matrice artificielle peut paraître simple, parce qu’elle l’est. Il s’agit de se démagnétiser de nos croyances et programmations débilitantes pour s’électrifier de l’énergie du double situé en dehors de la forme. L’Évasion des vivants est non seulement possible aujourd’hui mais aisément accessible à ceux qui savent intégrer cette intelligence supramentale et qui peuvent manifestyer la volonté de s’évader de leur détention.

Le piège karmique fonctionne à deux sens, le recyclage offre deux volets. Soit il n’y a qu’une porte reliant les plans matériel et astral, soit il y en a deux. Peu importe le nombre de point de passage le recyclage des âmes repose sur le même principe de reformatage, c’est-à-dire l’extraction des mémoires accumulées par le vivant et inscrites chez le mort pour la réinitialisation d’un plan d’expérience pour le nouveau résident de l’astral et d’un plan de vie général pour le nouveau détenu dans la vie.

Les vivants ont leur poste de transition vers la réinsertion astrale, il s’agit du fameux tunnel de lumière. Les morts ont aussi leur tunnel, leur voie de passage. Or le mort qui réussit à sortir de ses programmes, de ses croyances astrales, de son impuissance, au terme de son expérience astrale n’aurait-il pas la capacité de rejeter comme le vivant toute forme d’arnaque visant à soutirer une forme de consentement à son propre entrappement ? Ne lui suffit-il pas d’être alerté suffisamment pour ne pas pénètrer dans sa version du tunnel de réinsertion karmique ?

Le vivant électrifié qui s’oppose au magnétisme de la fausse lumière possède techniquement l’opportunité de se tirer de la matrice par une faille dans la grille de rétention et gagner les mondes morontiels.

Devinez maintenant où pourrait se ramasser un mort électrifié par la lumière du vivant et qui réussit à résister au magnétisme de la machinerie de recyclage de son âme lorsque le temps inscrit dans sa programmation astrale est venu ?




Source

Qu'en pensez-vous?

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Rachel Delli

Comment cela se ramasser ? Je n’ai pas compris ce terme dans ta dernière phrase ?

Sylvie Fournet

Alain Debonville un mort n’a pas de corps « électrifié » (comme le corps de carbone), par où cette électrisation pourrait elle se faire? que fait une décharge électrique de supraconscience, envoyé sur un mort obligé de parasiter l’humain, pour qu’il dégage, sinon le dégager? magnétisme et électricité sont deux forces « opposées »…?

La Lampe du bonheur