in ,

ECKHART TOLLE : Les divertissements, les médias et le corps de souffrance. (Ex…


ECKHART TOLLE : Les divertissements, les médias et le corps de souffrance.

(Extrait du livre : Nouvelle terre: L’avènement de la conscience humaine.)

Si vous ne connaissiez rien de notre civilisation contemporaine, si vous arriviez d’une autre époque ou d’une autre planète, une des choses qui vous stupéfierait le plus, c’est que des millions de gens paient pour voir des humains se tuer et s’infliger de la souffrance les uns les autres, et qu’ils aiment ça. Les humains appellent cela du divertissement.

Pourquoi les films de violence attirent-ils une telle audience ? Il s’agit là de toute une industrie, qui vient en majeure partie alimenter la dépendance des humains au malheur. De toute évidence, les gens regardent de tels films parce qu’ils veulent se sentir mal. Et qu’est-ce qui, chez les humains, aime se sentir mal mais que l’on appelle bon ? Le corps de souffrance, bien sûr. L ’industrie du divertissement y pourvoit pour une grande part. Alors, en plus de la réactivité, de la pensée négative et du mélodrame émotionnel des relations, le corps de souffrance peut aller se sustenter à partir des écrans de télévision et de cinéma. Ce sont des corps de souffrance qui conçoivent et produisent ces films, et des corps de souffrance qui les regardent.

Est-il toujours « mal » de faire voir et de regarder de la violence à la télévision et sur les écrans de cinéma ? Toute cette violence alimente-t-elle le corps de souffrance ? À l’étape évolutive où se trouve l’humanité, la violence n’est pas encore seulement omniprésente mais aussi en augmentation. En effet, la vieille conscience propre à l’ego, amplifiée par le corps de souffrance collectif, doit s’intensifier avant d’inévitablement mourir.

Si les films font voir de la violence dans un contexte plus global, s’ils montrent d’où elle vient et quelles en sont les conséquences, s’ils montrent ce qu’elle fait aux victimes ainsi qu’aux bourreaux, s’ils montrent l’inconscient collectif qui la sous-tend et qui est transmis de génération en génération (comme la colère et la haine qui vivent chez les humains sous la forme du corps de souffrance), alors ces films peuvent remplir une fonction vitale pour l’éveil de l’humanité. Ils peuvent servir de miroir dans lequel l’humanité peut observer sa propre folie. Ce qui en vous reconnaît la folie comme étant de la folie (même la vôtre) est sain. C’est la conscience émergente, c’est la fin de la folie.

De tels films existent bien entendu et ne viennent pas sustenter le corps de souffrance. Certains des meilleurs films anti-guerre sont des films qui font voir la réalité de la guerre plutôt que de la glorifier. Le corps de souffrance ne peut se nourrir que de films où la violence est dépeinte comme un comportement humain normal ou même désiré. Des films glorifiant la violence et ayant comme seul but d’engendrer des émotions négatives chez les spectateurs, deviennent ainsi une drogue pour leurs corps de souffrance.

La presse populaire ne vend pas des nouvelles. Elle vend fondamentalement des émotions négatives, de la nourriture pour le corps de souffrance. « Scandale ! » ou « Salauds ! » clament les titres de dix centimètres de haut. La presse populaire britannique excelle dans ce domaine. Elle sait que les émotions négatives font plus vendre de journaux que les nouvelles.

En général, les médias transmettant les nouvelles, télévision y compris, ont tendance à prospérer grâce aux nouvelles négatives. Plus les choses sont graves, plus les présentateurs sont passionnés. Souvent, l’excitation négative est créée par les médias eux-mêmes. Les corps de souffrance adorent ça !

Maître spirituel Eckhart Tolle
Extrait du livre : NOUVELLE TERRE L’AVÈNEMENT DE LA CONSCIENCE HUMAINE. (Image de Eckhart Tolle & Larry King)




Source

Qu'en pensez-vous?

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
AnMarie David

On en parlait justement avec mon mari… ça fait du bien de le lire! On a du mal à trouver des films (sur Netfilx où ailleurs) qui nous font nous sentir bien. Dès qu’on regarde quelque chose, il y a comme un arrière goût dérangeant… même avec les films pour enfants! … en cherchant « pourquoi les films sont-ils si tristes/lugubres », on a rien trouvé, comme si personne ne l’avait remarqué… Ce post m’éclaire bien sur mon questionnement 🙂 merci 🙏

Nathalie Desmarais Artiste

Étourdissement dans tout ce qui est physique, illusion, pensées discordantes, conscience endormie et le coeur qui durcit. Mais je garde toujours espoir car je vois des personnes changer qui deviennent méconnaissables pour leur éveil récent et qui agissent avec plus de clarté, de sagesse et d’amour. Gardons espoir.

Alain Sarraute

Tout a fait vrai

Marco Gagnon

Quelqu’un a posé l’assertion suivante sur notre positionnement et j’ai bien aimé comment cela s’imbrique.

Des émotions du neandertal,
des institutions médiévales et
des technologies qui approchent la magie ou celles de dieux.

On a une perception humaine horizontale car nos sens ont pris le dessus pour nous protéger. Nos sens sont nous, l’expérience arrive vers nous. État de séparation. On a construit au fil du temps ces choses pensant nous aider contre cette horizontalité (la droite vs la gauche, religion vs religion, hétéro vs LGBT,  »cotoyer » ses collègues, amis vs enemis, relations, etc)

On a oublié par contre que nous sommes créés verticalement. On a un  »sub »conscient. On a des états de conscience supérieurs. On élève nos vibrations. On a même des fois l’impression d’être perché au dessus de soi. Dans les expériences de morts imminentes et les voyages astraux, les gens montent souvent au plafond.

Je perçois qu’il y a changement malgré que l’inertie, un symptôme des lois de l’univers, fait que le mouvement est encore lent mais on le voit aujourd’hui. L’actualisation, en fait la cristallisation des idées du moment font que même si l’éveil n’est pas si généralisé, le reste de cette inertie va causer les derniers dommages menant à ce choc d’éveil. Comme l’horreur perçue après la 2e grande guerre. Déjà oubliée, on a bani un nom et aujourdh’hui son essence refait surface. Enfin c’est un peu ma perception.

Pour agir il faut reconnaître que l’énergie qui nous est impartie est utilisée à 25% par notre cerveau. Le quart pour juste un organe. Autant que les muscles d’un marathonien selon M Bruce Lipton. Et ce quart d’énergie est utilisé comment? Percevez que je ne dis point comnent l’utilisez-vous ou qu’en faites-vous? Rien ne se perds, rien ne se crée. Cette énergie est transformée. Je la perçois comne mutée en utilisation corporelle mais aussi en pensées et en relation étroite avec nos émotions. Je sens les pensées commes électriques. Elles viennent et vont aussi vite que l’éclair. Mais les émotions sont magnétiques. Elles nous bloque et retiennent. Elles sont là, figées dans notre corps nous attirant en spirales vers d’autres pensées perpétuant le cycle. L’aimant est bien en place pour le corps de souffrance.

Se voir. Se regarder. Se percevoir n’est fait qu’à partir de notre conscience  »sensorielle ». Qui juge qu’il ou qu’elle est mal dans sa vie?

Je reviens au début, on a fait beaucoup progresser l’externe, il est temps de faire progresser nos émotions dites de  »néandertal » pour combler le fossé avec nos institutions et technos.

My 2 cents…

Gisèle Coulombe

L’ être n’a pas beaucoup évolué dans sont ensemble du temps des Gladiateurs et des Vikings puisque qu’il n’a pas développé un mode de vie qui est spirituel plutôt que matériel. Tant et aussi longtemps qu’il continuera à dormir, l’Adam ne connaîtra jamais ce qu’est la Vie véritablement. Le Grand Maître Jésus, a dit: Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie et Je vie pour l’éternité car mon Père m’a créé Éternel. Comme Adam, nous avons écouté notre égo et ne nous sommes jamais réveillés de ce profond sommeil.

ECKHART TOLLE : Les corps de souffrance très denses. (Extrait du livre : Nouve…

ECKHART TOLLE : NOUS SOMMES DES DROGUÉS DE LA PENSÉE (Les enseignements de Eckh…