in ,

EFFONDREMENT vs DEPRESSION | Pablo Servigne



L’interview complète de Pablo Servigne sur l’effondrement et la dépression écolo : https://youtu.be/NeFwcO4XNrs Ca t’a plu ? Abonne-toi …

source

Qu'en pensez-vous?

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
13 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
dji effe

mais arretez de paranoier, a force de vous regarder le nombril tout ce que vous voyez c'est la mousse collee au fond…
l'ataraxie est de bien meilleur conseil.

Têtard Prévoyant

Oooooooo la chance une video avec Pablo Servigne :d bon j'ai bien aimer ta video et je m'abonne aussi.
Je parle d'effondrement aussi sur ma chaine ^^

aj2f aj2f

Merci nos actions d'aujourd'hui sont le devenir de demain

Retour à l'ancien monde

L' Ancien Monde doit Mourir (Pablo Servigne, Arthur Keller, A. Barrau)

des escrocs et agent du nouvel ordre mondial vous êtes des êtres immondes on a compris vos jeux

Lou Becarut

Nos futurs gouvernants…rassurez-vous, ils sauveront le système!

Tommy Petiot

Une manière d'approcher la problématique de l'effondrement en utilisant des récits de science fiction…
https://youtu.be/fkUmqyU7HXI

Francois Feodor Klutchko

Bonne vidéo de kabou.
Alors, nous sommes davantage dans le présentisme que dans l'univers bloc.
La fin DU monde, ou la fin D'UN monde ?
Atchoum !

Audrey Dumont

Ce n est pas ce qui nous arrive qui compte mais la manière dont nous agissons fasse à ce qui nous arrive.
Tout est tjrs possible…car c est bien l absence de joie qui pourrit tout, donc soyons légers….lucides et en mouvements….
Faisons de notre mieux , autour de nous , ce sera déjà bcp.

V Martone

Sortez les doigts. Regardez autour de vous, le monde ne vie pas dans vos ornières et le bohème dans le potager ne sauvera pas l’univers.

Commencez par utiliser vos capitaux pour influencer les marchés d’envergure, prenez des parts dans les grandes industries en créant des mouvements de piraterie des capitaux avec des OPA agressives et passez à l’action . Écrire des bouquins et faire des conférences sur le fin d’un monde ça ressemble davantage à un modèle de marketing qu’à une pensée critique ou une action militante.

Vous êtes devenu des consommateurs du dystopique. Développez de la confiance en commençant par effacer ces corps de lâches.

Bougez vous le train, c’est maintenant que ça se passe.

Liberos vivere, aut mori

Macha bielka

Vous avez absolument raison tous les deux ! Nous sommes au début de la fin, c'est un fait. Ce monde livré aux humains ne s'en remettra pas. Et qui pourrait réchapper si par exemple les actions humaines provoquent une nouvelle période glaciaire ??

Reste à chercher Dieu…
Dieu se laisse trouver par ceux qui le cherchent, et qui expérimentent alors Ses miracles.
Seule la Bible apporte de l'espoir, et les promesses qu'on y trouve : la destruction de ceux qui détruisent la terre, le retour prochain de Jésus-Christ et l'établissement de Son règne de justice et d'amour, et au final de nouveaux cieux et une nouvelle terre, pour y être heureux éternellement…

jocelyne gentex

on va connaître la fin du vieux monde!!! la planète ne va pas nous laisser ni le temps ni le choix!! elle a été très patiente, mais depuis 30 ans les gouvernements savent mais privilégient l'argent ils baillonnent les scientifiques lanceurs d'alerte en les méprisant, les destituant, ce sont des assassins ils vont devoir rendre des comptes à nos enfants, ils leur ont volé leur planète, c'est HONTEUX!!!!

V's Fangirl

Je pense vivre la fin du monde, du moins celui que l'on connaît. Raison de plus pour se donner à fond. N'oublions pas, il n'est jamais trop tard pour changer et la finalité ne peut pas être obligatoirement catastrophique. Il faut positiver !

Libre et écolo

La bonne nouvelle c’est que ce ne sera pas la fin du monde mais la fin de « ce » monde. On apprendra à vivre différemment et avec des crises successives (climatiques, sociales, financières, migratoires…). Ça va être un beau bordel ? mais lisser dans le temps. A l’échelle de l’humanité c’est que dalle; à l’échelle d’une vie ça passe. Entre 20 et 50 ans de transition d’un monde à l’autre, on va gérer (pas le choix). Pas la peine de se faire un stock de Prozac tout de suite…

Rédiger par Pablo Servigne

Faut-il se préparer ?

Conférence Philippe Guillemant : Le libre arbitre existe-t-il ?