dans

"Eh bien, si vous essayez de contrôler le futur de votre vie, cela sera trè…

"Eh bien, si vous essayez de contrôler le futur de votre vie, cela sera très frustrant, contrôler ce qui va arriver, mais vous pouvez contrôler, non pas tant contrôler, mais vous pouvez prendre la responsabilité du moment présent, de votre état de conscience au moment présent. Vous pouvez faire attention à ce qu’est votre état de conscience au moment présent. Vous pouvez parfois remarquer que votre état de conscience est en ces instants présents, plus ou moins, une identification au penser ou à une agitation émotionnelle, une certaine identification à la pensée ou à la forme ou un état dysfonctionnel de négativité, que vous demeurez dans la négativité.

Or, quand vous vous en rendez compte, cela n’est déjà plus aussi dysfonctionnel.

C’est totalement dysfonctionnel quand vous êtes complètement identifiée, ce que vous ne savez pas alors. À l’extrême, les gens qui sont vraiment fous n’ont pas la moindre idée de leur folie. Si vous savez que vous êtes folle, vous n’êtes pas complètement folle. Vous pouvez très bien savoir que vous êtes identifiée à un état négatif qui vient de surgir. Admettons que vous soyez prise dans des pensées épouvantables concernant ce qui pourrait vous arriver, ce qui va probablement vous arriver ou ce que vous allez perdre, ou dans des pensées reliées au passé… Si vous vous rendez compte d’un coup de ce qui se passe, c’est qu’il y a là déjà de la présence. Vous pouvez ainsi prendre votre responsabilité et être la conscience qui perçoit plutôt que la pensée.

Il y a l’identification à la pensée et il y a, pourrait-on dire, l’identification à la présence ou à la conscience, laquelle est ce que vous êtes véritablement.

Vous êtes la conscience.

Donc, prendre sa responsabilité du moment présent, ajuster le moment présent, ce qui veut dire faire un avec l’état d’être du moment présent.

Le moment présent est alors ajusté !

Quoi qu’il arrive autour de vous, c’est comme c’est. Il y a une non-résistance à l’état d’être du moment présent et quand vous vivez dans l’état de non-résistance et dans l’unité avec l’état d’être du moment présent ou même de ce qui se passe à l’intérieur – s’il y a là une émotion, c’est ce qui est – il y a aussi de la conscience.

Vous devez accepter ce qui est extérieurement ou intérieurement, sans quoi vous souffrez.

Vous acceptez donc ce qui est.

Vous devenez l’espace pour ce qui est et, en fait, c’est la seule différence entre un humain ordinaire et un maître spirituel.

Le maître fait un avec l’état d’être du moment présent.

C’est d’une grande simplicité, comme pour le maître zen par exemple qui est juste là . . . Il fait complètement un avec tout ce qui se présente. Cela n’a rien à voir avec des connaissances, elles ne sont pas nécessaires. Et tout ce qui pourrait être nécessaire dans cet état d’unité survient de cet état lui-même.

Si vous prenez la responsabilité du moment présent, le futur s’occupe alors de lui-même, parce que ce n’est rien de plus qu’un autre moment présent ou le seul moment présent éternel.

Le futur en tant que tel n’existe pas.

Vous le savez bien, vous ne l’avez jamais rencontré, ni personne d’autre. Une chose telle que le futur n’existe pas, si ce n’est en tant que pensée. Le futur est une pensée. Il ne peut pas être plus qu’une pensée, sans quoi vous l’auriez déjà rencontré quelque part. Il aurait dû arriver un jour, mais il ne le peut pas puisqu’il est le futur. Il n’y a donc pas de futur, sauf en tant que forme mentale. Quand vous essayez de contrôler le futur, vous êtes donc piégée dans certaines formes mentales, sans le savoir. C’est bien sûr impossible. Vous ne pouvez pas le faire.

Vous n’avez donc aucun contrôle sur le futur, mais vous pouvez prendre votre responsabilité du moment présent.

Le futur s’occupe de lui-même.

« Ne vous faites pas de souci pour demain : demain aura souci de lui-même » ou quelque chose comme ça, selon la traduction que vous avez."

Eckhart Tolle




Source

Qu'en pensez-vous?

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Rédiger par Page de Cyril Pad

 » Quand le matin, dans votre chambre, vous vous livrez au pranayama, et que les …

 » Se libérer de la souffrance ne consiste pas à éliminer de la vie quotidienne n…