dans

Il n’y a pas de Conscience sans Absolu, mais il peut y avoir Absolu sans Consci…


Il n’y a pas de Conscience sans Absolu, mais il peut y avoir Absolu sans Conscience. L’Absolu ne se déploie pas comme la Conscience le fait. C’est ce qui reste inchangé, que votre Conscience soit identifié ou non. La seule façon de connaître l’Absolu, c’est à travers un état d’inconscience. Cela se sait en s’ignorant. Le Soi ne peut se voir, mais il voit tout et tout prend place en Lui. Toute expérience repose sur le changement , mais tout ce changement est connu par l’immuable. L’immuable est ce qui connaît le changement.

Il est facile de penser que le « Je suis » est la réalisation ultime. En effet, Il est plus facile pour la Conscience toujours prête à s’ identifier de continuer de se ‘cacher’ derrière ‘ Je suis’. En réalité ce n’est que le début du commencement. La porte toujours ouverte entre le temporel et l’intemporel, entre le connu et le non connu, entre la forme et le sans forme, entre les concepts et la non conceptualisation. En réalité, vous êtes l’infinité absolue dans laquelle cette révélation se produit. Le conceptualiser est une chose, le vivre, le réaliser en est une autre.

Nisargadatta Maharaj a toujours souligné la nécessité d’une s?dhan? (pratique) afin de réaliser notre véritable nature. À travers ses dialogues il nous a donné des instructions très claires sur comment pratiquer notre s?dhan? à partir de son propre cheminement.

Nisargadatta propose deux étapes pédagogiques .

Tout d’abord s’installer dans le « Je Suis ».

Puis Transcender le « Je Suis ».

De l’identité limitée, identifiée au corps, au émotions, aux concepts, revenir tout d’abord au ‘ Je suis’, sans qualificatif, sans appropriations.

Puis ensuite et seulement là , laisser se faire la ‘ suite’, celui qui avait commencé le cheminement, n’étant plus là pour en revendiquer la réalisation.

Ce n’est que pour aider la compréhension que cette division fut créée. En réalité, une fois réalisé, il n’y plus aucune séparation. Il est cependant important de ne pas, s’illusionner en croyant avoir franchi certaines de ces étapes que conceptuellement.




Source

Qu'en pensez-vous?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rédiger par Page de Cyril Pad

Deux conceptions du christiani…

The Queen jokes with JLS about her TV dinners backstage at the Diamond Jubilee concert