Je me permets de vous partagez un récent chapitre du livre de M. Armand Desroche…


Je me permets de vous partagez un récent chapitre du livre de M. Armand Desroches….B DE M POST MORTEM page 113 à 122
LE PHÉNOMÈNE DE LA PROGRAMMATION INCARNATIONNELLE

Une conscience qui s’incarne ne le fait pas n’importe comment, au hasard, elle choisit sa famille, son pays, et un nombre de paramètres qui lui permettent éventuellement d’évoluer sur le plan matériel de la Terre par exemple. Elle perdra cette mémoire de planification et cela devient un fait lorsqu’elle s’incarne dans la matière. À cause de la coupure psychique des consciences avec les Circuits Universels, le problème est qu’elle n’a pas de contact avec le Plan Mental tant que ne survient pas le phénomène de la fusion psychique avec ceux-ci. Cela veut dire, qu’un être humain de statut involutif n’a actuellement pas la capacité mentale de travailler avec l’Invisible comme il travaille avec le plan matériel.

Maintenant qu’on lui apprend que ce paramètre cosmique existe, il lui demeure inconnu, occulte et inaccessible. Reste que les gens qui sont «médiumniques» ou qui sont en contact avec certains Plans Cosmiques, en général, ils ignorent qu’ils sont en connexion avec le Plan Astral, donc avec entités astrales qui se font appeler des guides spirituels. Reste que ceux-ci n’entretiennent pas foncièrement l’intérêt d’améliorer la condition humaine parce que ce sont des consciences désincarnées qui, dans ce Plan astral de la mort antihumain ne profite d’aucun lien intelligent, bien que faible tel l’humain involutif avec l’Esprit ou La Lumière Universelle. Il faut donc être incarné dans la matière pour être un jour en mesure de pouvoir psychiquement transmuter et ainsi fusionner avec cette Source d’intelligence universelle. Cela fait partie du «processus imposé d’évolution de conscience» et cet accomplissement se réalise individuellement et non collectivement. Lorsque l’être débutera un lien psychique supramental avec cet Internet Cosmique Universel, pour lui commencera une compréhension de la vie et de sa programmation incarnationnelle, et il commencera à cesser d’en souffrir émotionnellement et à se réajuster à l’intérieur de ce cadre incarnationnel.

Je vais vous expliquer le phénomène de la programmation incarnationnelle en ce sens qu’elle est en action irréversible tant que l’être n’est pas parvenu à une conscience morontielle suite à une fusion individuée avec l’Esprit. Cette programmation incarnationnelle est la voie d’accès à une vie matérielle d’expériences, mais dans des paramètres (de cons) qui ne sont pas nécessairement désirables. Il y a des paramètres positifs qu’on apprécie comme la beauté physique par exemple, un talent ou un travail adéquat, mais si vous devenez infirme ou que vous souffriez de quelconques maladies graves au cours de la vie, ce sont des paramètres négatifs qui font souffrir. 114 Reste que tout ceci fait partie des Lois incarnationnelles de la descente d’une conscience cosmique venant habiter la matière dense d’un être humain et de «la manipulation psychique de la vie» à partir des différents Plans Occultes.

Ceci veut dire que la vie sur la Terre est foncièrement manipulée. L’être humain est placé en conscience expérimentale et ne profite que très peu de contrôle sur son existence. Ainsi, aussitôt que la vie dérape un peu soit par la maladie ou différentes avenues éprouvantes créant de la souffrance mentale émotionnelle ou physique, la vie sur terre devient pénible à supporter. La vie de l’être humain jusqu’à nos jours fut, de tout temps, un chapelet d’amères souffrances morbides physiques et émotionnelles. Ce qui va désormais changer la vie de l’être, c’est sa conscience psychiquement transmutée et éventuellement sa capacité de travailler avec les Forces Occultes. Mais cela ne sera pas facile puisque celles-ci vivent dans des mondes qui sont régis par des lois qui nous sont très très étranges, très différentes des nôtres et dont nous n’avons pas conscience. À partir du moment où vous êtes en mesure de quitter le plan matériel et traiter avec l’Astral et que vous communiquez avec des entités dans ces mondes-là, vous vous apercevrez que Les lois de la vie en dehors de la matière sont des lois qui sont antihumaines en ce qui concerne Les plans astraux de la mort. Quant au Plan Mental, il faut «tout lui arracher»…

C’est que dans le genre de vie que les humains expérimentent actuellement, elle n’est pas faite pour qu’ils la vivent «consciemment», mais «inconsciemment» durant une très longue phase et alors exploitée. Mais aussitôt qu’un individu devient «conscient», via le phénomène de la fusion psychique sciemment provoqué par le Double Éthérique et dénommée une initiation solaire individuée afin de le retirer progressivement de «l’inconscience», il commence à discerner ses failles existentielles et travaille à s’en défaire. Parallèlement, il a accès à un Ajusteur Éthérique de pensée qui l’enseigne subtilement par prises-de-conscience quant aux paramètres psychologiques de sa vie.

De là, il prend connaissance de l’Invisible et un jour il s’y oppose, se confronte même à lui en paroles de désaccords cinglants valorisant son point de vue quant à sa condition planétaire qui ne le satisfait pas. Cela lui exige donc beaucoup de force intérieure pour arriver à le défier même s’adressant horizontalement à Lui en autorité comme à un humain, mais reste que pour en arriver là un jour, ce fut un long cheminement qui s’est réalisé à travers des années d’exécrables souffrances psychologiques émotionnelles contribuant à sensiblement élever le taux vibratoire de sa conscience mentale. C’est le processus et il survient donc un jour évolutionnaire l’opposition de la volonté de l’être contre la volonté d’imposition des Forces Occultes qui ne sont pas nécessairement supérieures à lui, mais qui sont situés sur des Plans Parallèles qui leur donnent accès à des données dont lui, aujourd’hui, n’est pas conscient. 115 Donc, les Forces Occultes ont avantage sur lui. Par contre dans les temps qui viennent, il aura avantage sur Elles lorsqu’il aura «intégré» sa conscience, c’est-à-dire établir un équilibre entre la programmation et la physiqualité de son expérience terrestre et ainsi donner à son être l’entière liberté de son évolution. Cela fait partie de ce que j’appelle l’évolution de la conscience supramentale sur la Terre.

Le problème de «la programmation» est complexe dans ce sens que c’est une imposition sur la conscience humaine, dont l’âme, et cela fait partie de son choix avant l’incarnation. Donc, lorsque la conscience s’incarne, elle a déjà fait son choix sur le genre de vie à devoir psychologiquement et émotionnellement supporter, mais lorsqu’elle transmute psychiquement à la conscience supramentale, la continuité de cette vie ancienne ne fait plus son affaire et elle la conteste. Reste que pour changer sa «programmation», elle aura besoin de forces qui demeurent inconnues. Une des forces les plus imperceptibles est «la spiritualité» qui fut développée au cours de l’involution puisqu’il n’y avait pas encore d’établi de lien supramental via les Lois de la fusion psychique avec l’Esprit. Il se créait donc en lui une certaine identité religieuse et philosophique involutive l’aidant à supporter le lourd fardeau de son incarnation. L’Occulte lui a alors créé des dieux comme au cours de la période ancestrale de l’Antiquité et il y a longtemps cru. Il a été dominé à cause de sa naïveté basée sur son ignorance quant à l’Invisible et, sans autres choix, il entretint la certitude ou la foi béate qu’un jour il retournera dans un ciel quelconque pour épouser des modes de vie plus à la mesure spirituellement idéalisée de sa conscience. C’était le bâton, la corde et la carotte attachée au bout, et cela faisant avancer l’âne espérant des jours meilleurs dans un au-delà exceptionnel où n’existe plus les souffrances tous azimuts.

«La spiritualité» représente donc une énorme chaîne impalpable liée à son cou et qui s’estompe suite au phénomène de fusion psychique qui ne se réalise que sur une base individuelle et non collective. L’insidieuse spiritualité est très difficile à éliminer de la conscience, car elle n’est pas toujours identifiable, mais elle le deviendra suite de l’accession à la conscience supramentale. Il faut donc réaliser qu’il y a des Êtres au-dessus de soi, donc techniquement des dominations ou des puissances, qui exercent un certain pouvoir sur lui et qu’il identifiera au fur et à mesure qu’il prend conscience fusionnelle de lui-même et conséquemment des stratégies de l’Invisible. Cela fait partie incontournable de la phase évolution et de la transparence de l’égo qui s’intensifie, et alors des épreuves initiatiques surviendront dans son parcours de vie pour en arriver à un équilibre de son rapport d’énergie avec les Plans Occultes.

C’est que l’Invisible, dans ses structures psychiques morontielles et astrales est conçu pour empêcher que La Lumière se manifeste sur la Terre… 116 La manifestation de La Lumière sur la Terre ou sur toute autre planète expérimentale veut dire : qu’un être qui est fusionnellement entré en conscience détient le pouvoir décisionnel sur sa vie quelque soit sa «programmation passée». Et c’est qu’il est parvenu à suffisamment de volonté pour réajuster sa conscience involutive par rapport à sa vie sur le plan matériel. S’il n’a pas cette capacité-là, il demeure «victime» de son incarnation et ne peut traiter avec l’Invisible sur le plan de sa volonté et s’exécuter en tant qu’être global. Quant à «la spiritualité», l’observation qui doit être faite à la fin du 20ième siècle, c’est qu’elle est un baume temporaire sur sa conscience, mais elle demeure une limitation de conscience mentale et un très grand obstacle à la libération de l’êtreté, de son MOI, de sa capacité de traiter objectivement avec l’Invisible et de ne jamais en être prisonnier, assujetti, ou influencé par ces Forces-là qui sont extrêmement manipulatrices. Donc, lorsque l’on dit que l’humain est en état de lumière, on veut dire qu’un jour il vibre sa lumière, qu’il aura instantanément la capacité de se mettre en vibration et créer les conditions de son propre savoir, c’est-à-dire établir par lui-même les bornes, les conditions, les limites de ce qui existe autant dans le matériel que dans l’Invisible. Pour qu’il y arrive, il devra avoir une grande force intérieure, c’est-à-dire une grande capacité de ne jamais être psychiquement manipulé par l’Invisible. C’est dans ce sens-là que l’on peut dire que les obstacles sur la Terre sont réellement les conditions se réalisant à travers des événements les plus utiles pour lui. Ceci, dans la mesure où il ne se fait pas prendre dans la manifestation astrale de sa conscience égocentrique subjective. S’il en est épargné, ses dépassements existentiels rendront totalement transparent son égo et les événements difficiles de la vie deviendront faciles à gérer, sans donc ne plus jamais être émotionnellement démoli. N’étant plus psychologiquement victime, lorsque nécessaire il entre en émission vibratoire de conscience créatrice. Il aura donc la capacité de s’opposer, en conscience supramentale, contre des situations et des notions de vie qui caractérisent la conscience ancienne involutive, qui ont précédemment défini le rapport entre l’Invisible, Dieu, les religions, le monde des Esprits, etc. Éventuellement, il définira d’autres paramètres et constatera qu’il est réellement devenu un réel «maître à penser».

Donc, ne plus subir de maîtres au-dessus de lui. Pour des êtres humains de conscience expérimentale, il est très difficile d’imaginer que l’on puisse posséder une conscience suffisamment vaste et libre de tout assujettissement tels de Guide Astral Spirituel ou d’Ajusteur de pensée et s’imaginer, un jour, avoir accès au savoir supramental. 117 Cela invite à la réflexion : qu’il est possiblement prisonnier d’une quelconque programmation involutive dont il n’a pas réellement conscience ? Celle-ci peut être vaguement lue par médiumnité, mais l’individu peut en être libre par «dépassements intérieur» quant à son égoïcité subjective. «La liberté mentale et psychologiquement émotionnelle» commence là où débute la fusion psychique sciemment provoquée par le Double, et «la programmation» est une imposition de conditions, via l’âme, contre votre volonté, votre puissance, contre votre lumière intelligente d’esprit, de votre capacité de contrôler l’Invisible sur la Terre. C’est d’en arriver à casser les chaînes et accéder aux lois occultes concernant son propre mensonge personnel, ou ce que l’on a fait involutivement de nous, à ce que nous ne sommes plus «originellement parlant».

Le but de l’évolution est d’en arriver à s’affranchir des Entités tous azimuts qui contrôlent sa conscience à travers les émotions de sa nature encore animalée. Tout ce qui est du passé fait partie du mensonge cosmique involutif dont la pensée subjective, qui en provient, ne fait pas partie de sa réalité originelle alors à redécouvrir, à retrouver. Lorsqu’il va atteindre un certain niveau de forces intérieures et de clarté mentale dans son esprit, progressivement alors sortie de sa névrose confusionnelle, il va comprendre que la programmation est partout autour de lui inscrite dans les psychismes des individus qui doivent aussi en devenir libres. Il peut alors commencer à réorganiser sa vie selon ses aspirations objectives. La programmation est une destination planétaire incontournable, c’est une obligation de vivre les concepts émotionnels «du bien et du mal», d’en goûter ainsi les différentes saveurs émotionnelles agréables ou morbides et sentir les limitations du pouvoir mental de l’esprit du psychisme quant aux pouvoirs compulsifs subjectifs de l’âme le piégeant. Elle force à apprendre malgré les frayeurs émotionnelles morbides de l’égo.

Dans Le monde des entités astrales de la mort, pour ces âmes défuntes ou ces entités en suspension de vitalité dans ces plans astraux sphériques parallèles, l’expérience de la Terre est pour elles très importante, car elle leur permettra un jour de s’en sortir. Donc, de s’incarner dans une condition ou dans une autre devient sans importance pour elles et c’est l’égo, une fois l’incarnation établie, qui doit vivre dans une culture ou une masse d’individus indésirables et alors qui prend conscience de sa «sensibilité intérieure» et qui en paye le prix. De tous les attributs que l’on colle à l’âme depuis les temps anciens, selon mon savoir, l’âme est seulement de la mémoire et n’a aucune valeur pour l’humain dans la mesure où la conscience n’est pas entrée en fusion psychique avec le Double Éthérique. C’est-à-dire sous la puissance génératrice créative de l’Esprit, une Énergie désormais le supervisant supramentalement sous forme d’Ajusteur de pensée. 118 L’âme étant de la mémoire, elle n’est pas en soi «intelligente», elle est seulement «interactive» et de par sa nature oblige de s’incarner pour ajuster progressivement son taux vibratoire en fonction de retourner un jour à la Source Éthérique.

Sans donc consciemment le reconnaître sur le plan matériel, l’âme est à la recherche de sa Source, de sa Lumière. Ce qu’elle ne sait pas, c’est qu’elle ne peut pas être en contact avec La Lumière sur le Plan Astral et elle doit revenir dans la matière pour éventuellement faire contact avec elle et lorsque cela s’établit, l’unification commence à se matérialiser créant alors beaucoup de souffrances émotionnelles dans le processus. C’est alors que l’individu psychiquement libéré commence graduellement à mettre de l’ordre dans sa vie selon ses aspirations objectives et en jouir. Avec le développement d’une psychologie évolutionnaire, donc plus avancée, l’être en arrivera sur le plan de l’égo, qui est la quantité électrique qui mesure le rapport entre l’énergie de la lumière et l’impression créée dans l’âme qui est alors perçue comme étant une mémoire. L’égo est la partie de soi qui n’est pas réveillé à soi, parce qu’il est incapable, par lui-même, de s’associer de manière absolue avec la volonté qui est irradiée de La Source ou La Lumière.

L’égo a tendance à demeurer beaucoup plus passif par rapport à lui-même, car il n’aime pas le changement, évaluant qu’il est plus en sécurité dans le statu quo puisque ce sont des paramètres qu’il connaît bien même s’ils sont émotionnellement souffrants. C’est l’épreuve grandissante qui va l’obliger à déchire les voiles de l’âme, dénommées le périsprit puisqu’il englobe son esprit mental de mémoires morbides denses le voilant énergétiquement et issues de traumatismes émotionnels d’événements passés dénommées blessures émotionnelles à l’âme. Ainsi, fracturer l’âme et totalement se libérer des mémoires engrammiques pour que son êtreté entre en rapport avec cette lumière que l’on dénomme l’Ajusteur de pensée, donc ce principe universel qui est son lien psychique, mais aussi sa relation dans le matériel. L’égo alors développe la capacité de s’instruire par lui-même. Il faut que l’égo réalise ce lien extraordinaire un jour, mais il n’y arrivera pas tant qu’il n’aura pas mis un frein au pouvoir de la pensée involutive, donc techniquement de l’âme sur lui-même. À ce moment-là l’égo sera très transparent et sera essentiellement lumière. Il sera capable d’engendrer, donc manipuler cette énergie qui vient du Plan Mental, donc de l’Ajusteur de pensée pour qu’il cesse d’être un agent créateur de la pensée et «pouvoir» qu’il transite alors à l’égo, à la conscience du mortel humain. Et, une fois pour toutes, il réalisera que le savoir, la prescience, la connaissance infuse, sont les structures psychiques du Monde Mental et sont à la base de toutes connaissances qui font partie de sa relation avec l’Invisible. 119 Le processus est difficile, parce que l’égo n’a pas suffisamment de puissance pour absorber le choc de ces expériences qui font partie de sa programmation sans y mettre de l’émotion, donc sans constamment y ajouter de sa nature animale, donc de son astralité, donc de la mémoire de l’âme.

L’individu n’atteindra jamais le savoir, il ne sera jamais sa propre créativité, s’il n’est pas libéré des pouvoirs subtils issus des impressions émotives qu’il décode subjectivement à travers ses filtres déviants périspritiques dits des engrammes de mémoires négatives émotionnelles. C’est pour cette raison que des événements éprouvants, inévitablement difficiles, mènent à une plus grande conscience d’esprit. Malgré l’état primitif de notre conscience, il n’y a ici personne dans la salle qui n’a pas en lui, quelque part en lui-même, le sentiment d’être une «particule absolue» de quelque chose dont il n’est pas capable d’évaluer. Vous avez donc tous le sentiment d’être une partie de cette chose imperceptible et durant votre existence cela vous crée un déséquilibre parce que, dans un sens, il y a une partie de vous qui se connaît et l’autre qui ne se connaît pas. De sorte que vous êtes toujours coincé dans un vide existentiel que vous essayez de combler par toutes sortes de moyens , de fantaisies, et que cela fait partie de la conscience expérimentale, c’est-à-dire de la programmation de l’involution. Tout cet acheminement abominable, qui a duré des millénaires, a fait de l’être humain un individu réellement enchaîné. Plus votre conscience va grandir, plus vous allez réaliser jusqu’à quel point vous êtes enchaîné, autant sur le plan matériel que sur le plan invisible.

Vous décoderez ainsi les chaînes de l’involution et par exemple vous comprendrez à quel point les femmes ont été dominées à travers les Âges. Cela est en train de progressivement éclater et les relations du couple vont devenir très difficiles à cause des valeurs qui éclatent. Les souffrances tous azimuts de la femme ont été abominables… Nous commençons seulement à prendre conscience de la domination occulte s’exerçant sur l’être humain et il est survenu finalement la rédaction des Droits de l’homme (qui aurait dû s’écrire des Droits des Humains), l’abolition des Dictatures par une soif de démocratie, mais reste que l’Invisible n’a pas encore été démocratisé. De la même manière, on ne peut exiger et obtenir des Dictatures de nous rendre libres d’elles, aux différentes Églises de nous libérer de leur domination religieuse, aux maîtres et aux gourous de cesser d’exercer leurs pouvoirs spirituels subtils sur nous. Il faut donc «arracher le pouvoir» comme la Révolution Française y est arrivée par l’abolition de la monarchie et les autres pays de l’Europe de l’époque qui ont suivi par faim de justice et de liberté. Donc de la même façon, il faut arracher le pouvoir aux Forces Occultes. 120 Dans sa globalité, le peuple américain est extraordinaire.

Dans un certain sens, ce peuple a grandement fait évoluer l’humanité. Ce processus est débuté presque depuis son origine et cela l’inspire à partir de sa Constitution. Il faut considérer cette évolution sur le plan général des choses et non un cas particulier. Si l’on regarde ce peuple sur le plan spirituel, de ces gens qui font partie du «new âge», on voit jusqu’à quel point ces êtres, en ascension spirituelle, ont encore beaucoup de chemin à parcourir. Ici au Québec, nous profitons de certains avantages et étant un petit pays, nous ne sommes pas trop connus, mais il y a de la science supramentale, occulte, paranormale divulguée ici et qui n’existe nulle part ailleurs sur la planète. Et un jour, cela sera transposé en différentes langues. ***Le problème de l’être humain est sa «victimisation». Depuis les millénaires, la Terre est devenue une planète expérimentale depuis que le lien psychique avec les Circuits Universels a été coupé et, conséquemment, l’être n’a jamais depuis détenu le pouvoir de s’opposer à son incarnation.

La Terre est la seule planète dans l’Univers Local qui fut techniquement placée en quarantaine expérimentale et elle le demeurera tant que l’être, sur le Plan Morontiel, n’arrivera à libérer sa propre planète. *** Pour que cela se réalise à la mort physique, l’individu décédé devra être psychiquement invulnérable de par sa conscience lucide et son état vibratoire accentué empêchant toute récupération de son êtreté à travers l’espace astral pour atteindre le Plan Morontiel et son extraordinaire Double Éthérique. L’évolution de l’être fait actuellement partie d’une nouvelle catégorie de science, donc influencée par une nouvelle science personnelle créative lui survenant supramentalement et découlant du phénomène de l’Initiation Solaire ou de la fusion psychique avec l’Esprit. Ainsi, d’une nouvelle alliance entre l’Invisible et la Terre créant, dans le centre mental de l’être, les conditions nécessaires à une compréhension de ce qui existe dans l’Invisible et qui conditionne la vie matérielle et psychologique sur la Terre. Psychiquement en fusion avec son Double, l’individu détient alors la capacité de conscience d’intervenir dans la définition des Races Mentales qui existent dans le Monde Morontiel de la connaissance supérieure. Psychiquement parlant, il est capable de commencer à transformer la relation entre les Plans Invisibles et le plan matériel, donc de commencer à progressivement transformer les liens futurs de l’humanité.

La conscience parvenue à «la conscience», ce n’est pas un attribut, c’est une fenêtre sur l’Invisible, alors que «l’inconscience» est un attribut. Donc la conscience constitue une ouverture sur l’Invisible qui permettra à l’être, éventuellement, d’établir un contact direct avec l’Invisible. À venir donc en contact avec des visiteurs, avec des matérialisations, avec des êtres dont la densité est différente de la sienne et qui sont porteur de lumière ou de messages d’instruction, de science, etc, et ceci via la nouvelle voie télépathique. 121 Nous avons l’impression sur terre que nous sommes sans puissance et que la mort physique détermine la fin inévitable de la conscience. Nous ne comprenons pas toutes les raisons motivant d’autres civilisations sidérales venues sur la Terre il y a 40,000 ans et leur relation avec des consciences cosmiques devant s’incarner ? Pour comprendre, il faut obtenir le pouvoir de se mettre en vibration pour pénétrer non pas les Archives Akashiques de l’Astral, mais celles du Plan Mental qui sont totalement indépendantes des Plans Astraux de la mort qui font la promotion du concept de Dieu, principe constitué en «une limitation» de la conscience humaine soit disant pour en arriver à une révélation de soi. Il doit évidemment en arriver à une révélation de lui-même et n’aura plus besoin des inspirations du «concept de Dieu» pour lui révéler des choses.

Donc, la conscience spirituelle de l’humanité est une abomination et le contact psychique supramental fait découvrir qu’un être de lumière n’a plus de maître. Les rêves la nuit sont provoqués par les Esprits de la forme dont le rôle, la fonction, est simplement de semer, dans l’esprit humain, des configurations psychiques dont l’ordre est absolument infini pour lui donner une idée de sa nature sans pouvoir directement la lui expliquer. Il faut donc que l’individu lui-même la découvre, c’est un langage totalement symbolique, compliqué, mais compréhensible seulement pour celui en état de fusion psychique avec l’Esprit. Sinon, la même information est subjectivement interprétée et c’est ce qui a abouti au développement de la psychologie traditionnelle de Freud et de Young.

L’humanité transitera donc d’un plan psychologique involutif à une conscience supramentalement intégrée et comprendre la symbologie derrière les formes psychologiques. S’il est devenu lumière, il est vibration en puissance, en volonté, il a la capacité de voir, de connaître dans la profondeur qui fait partie des besoins objectifs sur une planète involutivement expérimentale. Reste qu’il faut «tout arracher» à l’Occulte et moi je vois le combat, la bataille lorsque j’écris. Il y a des choses que l’on ne veut pas que je révèle, on s’oppose, et c’est parce que je suis conscient de «la manigance» et que je suis capable de la dépasser. On ralentit ma plume, on me donne des mots injustes et je m’objecte… La conscience involutive est une grandiose imbécilité imposée aux humains et ceux qui en sont affranchis connaîtront la difficulté de vivre avec des barbares humains non affranchis. Et parce que ceux-ci sont actuellement en pouvoir, ils donnent l’impression d’être l’élite. C’est dans ce sens que le Nazaréen disait : «Les derniers seront les premiers et les premiers seront les derniers !» C’est dans ce sens-là que les êtres découvriront que le rapport entre l’être conscient, l’être de lumière, l’être nouveau évolutionnaire, celui donc de l’évolution, n’a plus rien de commun avec l’être humain ancien involutif.

122 Ils auront des relations avec ceux-ci dans le sens psychologique de leur conscience, mais sur le plan psychique du savoir, ils seront seuls et ne pourront converser qu’avec ceux qui ont la même vibration objective en ce qui est plus grand que l’ignorance involutive, c’est-à-dire la lumière de l’être nouveau. Vous croyez que l’être ancien involutif deviendra «psychiquement libre» sans lutte de domination, sans souffrance psychologique émotive en rapport avec les Forces Involutives ? Déchantez-vous ! Ceux qui sont déjà transmutés le savent.

Donc, «la programmation» fait partie du processus du développement humain de conscience et le cheminement, qui s’achève, amène éventuellement la liberté psychologique et psychique. Reste que l’être conscient demeure «seul» dans son intériorité évolutionnaire. Il sera désormais «seul» avec d’autres qui sont «seuls» comme lui et le plaisir qui en résulte est celui du partage communicatif de leur intelligence objective d’esprit, qu’il s’échangent ainsi créativement et l’expérience progressant les pousse encore plus avant dans la confrontation avec l’Absolu. Il y a un rapport dans la «programmation» qui doit être compris : elle est essentiellement toujours une invitation au désastre comme si toute action ou toute entreprise devait être piégée. Vous décidez de vous installer en couple et cela, inévitablement, virera au désastre conflictuel parce que les individus, foncièrement, sont psychiquement piégés d’engrammes inconscients issus de blessures émotionnelles passées créant une susceptibilité réactive délirante. Même chose en affaires, car il y a des paramètres dangereux qui ne seront pas révélés. Aussi, si vous venez au monde en Russie et non en Amérique, vous serez brimé quant à votre liberté toute votre vie. Donc, toutes sortes de niveaux de désastres parce que la conscience est mise au défi et cela lui apporte de l’expérience et conséquemment de la mémoire référentielle quant au développement de son discernement mental décisionnel.

La spiritualité involutive est une «insulte» à l’intelligence et ne fait pas partie de l’évolution. Là où il y a de la spiritualité, situe l’individu dans la continuité du processus d’involution. Lorsqu’il transitera à l’évolution, il y aura eu transmutation psychique avec la certitude du savoir de l’Ajusteur de pensée. De là, il commence à oeuvrer à ce que l’humanité à venir doit connaître pour s’affranchir de l’involution. Il sera un maître à penser et il n’y aura plus de maître qui pensera pour lui. La conscience vibratoire est le passage de La Lumière à travers l’égo. Dans l’état involutif, l’individu n’est pas en mesure de comprendre une situation psychique supérieure qui se développe s’accentuant au fur et à mesure qu’il est «en lutte» contre les Forces Occultes tous azimuts et cela devient sa force créatrice

armand.desroches@hotmail.com




Source

Qu'en pensez-vous?

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Genevieve Degand

Oui je suis en plein dedans (à l’étudier)on en apprends chaque semaine,ça progresse doucement…

Inspiré de vous-savez-qui!

Les humains réalisent l’ampleur de la manipulation psychique opérée à travers le…