dans

La paix, notre état naturel



Les péripéties de la vie sont des émotions, des mouvements, qui naissent de l’extase divine qui vibre à la racine de tout, et elles s’y résorbent, comme les vagues dans l’océan. Grosses ou petites, belles ou étranges, elles naissent de la masse aquatique et y meurent. En vérité, jamais elles ne sont séparées de l’eau.

Il en va comme d’une mélodie : Une note semble s’écarter de la note fondamentale, la tonique, suscitant ainsi une tension, un manque et donc un désir de retrouver l’harmonie perdue. Tel est le scénario de base de tout devenir, de toute histoire, cyclique ou inédite. 

Ainsi tout vient de la paix, de cette santé qui est notre état naturel, et toutes les maladies y retournent. « Santé », en sanskrit, se dit svāsthya, « le fait de se tenir en soi », d’être dans son état d’équilibre naturel, dans sa nature propre et de pouvoir accomplir sa fonction sans entrave. Par exemple, un œil qui voit est dans son état naturel, car l’œil est fait pour voir.

Toutes les émotions viennent de la paix et y retournent, comme le marque ce verset traditionnel cité par Abhinava Goupta dans son Commentaire au Traité des arts dramatiques (Nāṭyaśāstra) :

na yatra duḥkhaṃ na sukhaṃ na dveṣo nāpi matsaraḥ /
samaḥ sarveṣu bhūteṣu sa śāntaḥ prathito rasaḥ
« L’émotion esthétique (rasa) de la paix
se révèle là où il n’y a ni douleur, ni plaisir,
ni haine, ni excitation,
là où on se sent le même envers tout et tous. »


bhāvā vikārā ratyādyāḥ śāntastu prakṛtirmataḥ /
vikāraḥ prakṛterjātaḥ punastatraiva līyate //
« La paix est l’état naturel.
Les émotions comme l’excitation érotique, etc. 
(en) sont des dérivés.
Ces altérations naissent de (notre) état naturel
et se dissolvent en lui. »



Source link

Qu'en pensez-vous?

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Rédiger par Blog de David Dubois

La Vache cosmique, blog philosophie de David Dubois

Sciences et Théologie

« La voie d’éveil est une voie d’immensité, d’élargissement, d’espacification. Si…