in ,

La Tronche est à Vous #1 – Peut-on parler d'une vie après la mort ?



Dans ce nouveau format, vous pouvez intervenir pour contredire la position qui est celle de la chaîne (et qui représente généralement la position sceptique), …

source

Qu'en pensez-vous?

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
44 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
jordanix

?SOMMAIRE DE LA VIDÉO?

0:00 Intro

16:09 : premier intervenant (il ne croit pas en la vie après la mort).

18:09 : 2eme intervenant un athée qui s’est senti mourir.

36:37 : 3ème intervenant un chrétien qui ne croit pas en la vie après la mort.

39:40 : 4ème intervenant un scientifique (?) a été convaincu (durant sa jeunesse) par un vie après la mort.

50:30 : 5ème intervenant un musulman pratiquant explique qu’il ne faut pas douter (moment assez… étrange…).

54:35 : 6eme intervenante une musulmane rationaliste

59:45 : 7 eme intervenant un chrétien catholique qui croit en la vie après la mort par conviction personnelle.

1:05:55 : parenthèse de mendax.

1:11:30 : 8 eme intervenant à une vision très personnelle de la vie après la mort.

1:21:40 : 9 eme intervenante plus jeune décide de croire en la vie après la mort pour son « confort », puis découvre la communauté sceptique…

1:36:50 : 10eme intervenant qui crois en l’existence de la conscience après la mort en se basant sur des études… (le cas nicolas fraisse).

1:46:23 : 11eme intervenant clément freze (mentaliste). La reproductibilité des événements « surnaturels ».

1:55:50 : fin, remerciement conclusion toussa toussa.

John Reed Smith

Le son est enfin correct apres les années, mais toujours la vidéo qui est un peu a la ramasse ^^

L'équipe technique a vraiment du mal ^^

Axel Halbardier

Comme dirais Joueur du Grenier: "La mort? Qu'est ce que c'est?"

Pierre Stöber

Je trouve ça un peu facile de balayer les témoignages en disant : "oui, mais c'est un état de conscience modifié, donc ça ne mérite pas d'attention" (je caricature). Il ne me semble pas qu'il y ait une démarcation univoque entre les états de conscience modifiés et ceux réputés normaux. Attention à ne pas trop réduire notre champ de vision en considérant uniquement ce qui se passe au niveau moléculaire, comme si on avait ainsi expliqué l'intégralité du phénomène. Si vous voyez pas ce que je veux dire, c'est comme dire à une personne en dépression qu'elle a simplement un problème au niveau de ses neurotransmetteurs, c'est peut-être vrai, mais ça n'est qu'un fragment de la réalité de la situation.

Pierre Stöber

Quelqu'un qui parle arabe pour traduire ce que le jeune homme dit vers 53:20 ? Il récite quelque chose ?

Jarvis

On demande des croyants en la vie apres la mort, clairement, et cest le sujet. Ya que des gens qui viennent en mode « alors oui je crois pas en la vie apres la mort .. » mais cest dingue

Patrick Desche-Zizine

C'est plus facile de démontrer l'existence de Dieu que le contraire. Parti de là on a des problèmes forcément.
Athée ne signifie pas une non-croyance, mais selon son étymologie une posture politique.
A-thée – on fait sans Dieu, peu importe qu'il existe ou pas.
C'est bien plus complexe à assumer non?
Personnellement je ne suis pas contre le rencontrer juste pour lui signifier que moi c'est moi et toi t'est toi.

Patrick Desche-Zizine

Non mais franchement les amis, quand on fait des réunions syndicales avec des membres qui n'ont jamais ouvert un logiciel de visioconférence on s'en sort mieux… C'est quoi votre système?

Bonneto miray

Sur les médiums.
Un jour ou j'étais avec mon amie dans une galerie marchande d'un grand magasin à Rouen, nous vîmes un médium qui tenait un stand. Comme mon amie qui y croyait insistait pour que j'aille le consulter pour qu'il me dise mon " avenir ", je m'i suis rendu.
Et comme j'étais jeune et que je voulais faire le fanfaron devant ma petite amie, a la question du médium, " que voulez vous savoir", je lui ai répondu " C'est a vous de me le dire".
Résultat, le médium me répondit, ( pour simplifier ça réponse), que ça va être une perte de temps car j'avais de mauvaise ondes et qu'il ne pourrait rien voir

Enfant De Dieu

J'ai été, pour ma part très satisfait et très enthousiaste du concept de l'émission.
Bien qu'ayant toujours été intéressé par votre travail et vos vidéos en ce qu'elles proposent un contenu intellectuellement enrichissant, j'avais toujours ressenti de votre part (à tort où a raison là n'est pas la question) une forme de déconsidération et de condescendance à l'égard des convictions n'étant pas le fruit de la méthode zététique.
Cette vidéo au contraire m'a semblé faire preuve d'une ouverture d'esprit et d'une compassion étonnante. J'ai remis en question cette impression de condescendance que j'avais sur votre travail.

Ali Bertà

Quel dommage j ai raté ça… j'aurais aimé débattre avec toi

LePou

Je tire ma croyance de la vie après la mort de textes que j'estime véridiques dans ma bible ( https://fr.wikisource.org/wiki/Bible_Ostervald_1867 ), notamment dans le Livre des psaumes.
Ceux-ci disent qu'il ne se passe plus rien à notre mort jusqu'à la résurrection, puis il y aura le jugement et les justes hériteront la Terre éternellement. En revanche pas d'enfer pour les injustes mais la destruction.
Ce ne serait donc ni la foi, ni la religion qui sauve, mais la justice.
Une question toutefois se pose: c'est quoi être juste ?
Chacun y apportera sa réponse, mais c'est Dieu qui en a défini l'étalon.
Pour illustrer son importance dans les écritures, Esaïe 5.16:
"Et l’Éternel des armées sera élevé par le jugement, et le Dieu fort sera sanctifié par la justice."
Petite remarque perso, l'injuste reconnaitra aussi la justesse du jugement car il sera indiscutable étant parfait. Aucune objection possible sinon le doute sur une éventuelle injustice saperait la base de ce nouveau monde.
Une autre interprétation des textes qui n'engage que moi.

Gautier C.

Pour un prochain épisode, invitez Nathalie Balacé, elle prétend avoir des réponses scientifiques et des preuves sur la vie après la mort, les anges tout ça tout ça. Je serais curieux de la voir confrontée à Acermendax !

KABraska Han-na

J'aimerais croire en une "vie" après la mort, en avoir la certitude absolue, mais je doute parfois et ce doute est un enfer. Malgré de belles manifestations de l Au-delà qui me remplissent d'un doux apaisement, je reviens toujours dans le doute.
Je surmonte le deuil d'un jeune homme, de mon fils, la douleur est ineffable. Penser qu'il ne reste plus que des souvenirs de son enfant et rien d'autre, c'est insupportable, alors imaginer que cet enfant est quelque part et que je pourrai le rejoindre un jour et le revoir, alors c'est un brin d'espoir et de douceur dans mon immense chagrin.
J'y crois et cherche ce qui pourra ne plus jamais me faire douter.

Emmanuel Bouillon

(L'essentiel c'est que ça valide ?)
Merci pour cette vidéo ! Les propos de Mendax étaient plus intéressant que la plupart des intervenants ? Surtout quand on vous dit qu'"il faut croire"… ?
Maintenant, je pense qu'effectivement le format est bon. Vivement les prochains épisodes ?

Walibi C'est beau la vie

A 29:55, l'intervenant dis "mes parents sont athées" et à 31:55 il dit "j'ai grandi avec une éducation catholique".
Je ne dis pas que son témoignage est du flan, mais un peu comme pour les observations d'ovnis ou de fantômes, on réinterprète le truc à sa sauce pour que l'observation colle à nos désirs.
Et pour moi, c'est l'une des grosses limites de tout ces témoignages. Dès qu'on creuse un peu, on voit les contradictions dans le discours.

mcshicanitos1

Dans mon EMI j'étais un pot de confiture et depuis je crois Andros.

S. S.

Certains témoignages qui relatent des "phénomènes de corps" et la perte de la limite corporelle me font penser à des symptômes de décompensation de la personnalité psychotique. Ce serait intéressant d'avoir peut-être l'avis d'un psychiatre sur le sujet s'il devait y avoir encore une vidéo sur le sujet 🙂

Morris Spliffberg

Un debat avec Didier Raoult ou Louis Fouché?

Salim Alloun

Ça faisait quelques mois que j'avais arrêté de regarder vos vidéos, et ce genre de format novateur m'a fait revenir. C'est génial, bravo à vous ! Cela montre la grandeur du débat rationnel, loin des conflits qui remplissent beaucoup de discussions de ce genre.

nalinux

1"22
Oui, faire partie d'une communauté "sceptique" est très réconfortant.

Et souvent on est pas d'accord.
Mais on en parle poliment 😛

Sam Fly's

Excellente idée ce nouveau format, en espérant qu'il ne tourne pas à la foire d'empoigne.
Si j'ai bien suivi, l'absence de photo ectoplasmique de pots de confiture barbus à lunettes ne serait pas une preuve que vous n'en êtes pas un?

houda elmounir

Excellent travail !! J'aime bien le nouveau format.. bravo à l'équipe et bonne continuation ❤

Quintus .Barior

Par curiosité, est-ce que quelqu'un parle couramment arabe et pourrait traduire ce que la personne dit vers 53 min 15 s ?

patricia clacens

La tronche en biais , émission du 21/1 rtb matière grise, un neurologue belge teste qqs expériences qui provoquent des sensations proches ce n est que le début de ses recherches . Ça 1ère impression " mon cerveau me joue des tours "..

axel lebelge

….Y a t il une vie avant la mort?….Pierre Rabhi

Dominique Gauthier

Effectivement, il est parfois possible d'établir la preuve de l'absence de quelque chose. Pour autant, lorsque que l'on a pas de preuve de quelque chose, ceci ne constitue pas une preuve de son absence.

Ces deux affirmations ne sont pas en contradiction, sur un plan purement logique…

Donc contrairement à ce que semble dire Acermendax, l'exemple de Nibiru n'invalide pas l'adage "l'absence de preuve n'est pas la preuve de l'absence" !

Kévin Clein

?

Zèbracorne

Des témoignages intéressants. A titre personnel, j'ai cru à la "vie après la mort" comme on m'expliquait que c'était, pendant longtemps. Ensuite, des "amis" m'ont traîné' dans des séances de médiumnité, m'ont fait des séances de channeling, m'ont fait faire du channeling moi-même… Et plus ça allait, plus je devenais sceptique.

Les "médiums" que j'ai croisés n'ont jamais donné d'informations pertinentes. Le "channeling" que les gens m'ont fait n'ont jamais ressemblé à quoi que ce soit d'autre qu'à une personne ATDS/TDI en train de dissocier et de switcher (aucun apport d'information externe au cerveau de la personne, comportement dissocié, amnésies dissociatives, les "messages" transmis restaient de l'ordre de l'univers de croyances personnel de la personne…).

Pareillement, les gens m'ont fait faire du "channeling" ce qui m'a simplement fait dissocier et entrer en contact avec d'autres parties de ma psyché. C'est un exercice intéressant mais, rien à voir avec des entités extérieures. Uniquement de la dissociation / déréalisation / dépersonnalisation.

Autres indices dans le sens du spectre de la dissociation (dissociation simple ou identitaire) : les "New-age-eux" affirment qu'il est nécessaire de vivre des traumas durant l'enfance pour que cela "ouvre des portes", et les personnes qui font le plus de "channeling" avec le plus d'amnésies sont celles qui présentent le taux de stress traumatique durant l'enfance, le plus élevé. Point bonus si la personne est dans le déni du trauma, de la dissociation, et de conséquences sur la santé mentale.

Les points positifs que j'en retire : j'ai découvert que toutes les techniques "New age" de méditation etc. sont très utiles pour explorer l'Innerworld des troubles dissociatifs, aider les différents états identitaires à s'alterner et à s'exprimer, entrer en contact avec les parties dissociées de la psyché et donc, diminuer les barrières amnésiques. Ce qui aide beaucoup à la thérapie du TDI, surtout en France où trouver un thérapeute pour qui le TDI est une dissociation traumatique (et pas une hystérie psychanalytique) ET qui sache aussi accompagner les personnes TDI, revient à chercher une invisible aiguille rose dans une botte de foin de plusieurs kilomètres cube.

Les points négatifs que j'en retire : le constat concernant la quasi absence de thérapie du TDI en France est terrifiant. Le constat que la majorité des "channeleurs" sont en fait des TDI dans le déni, et les dérives dans tous les sens que ça peut avoir (que la personne TDI soit "gourou" ou "victime") est également terrifiant, surtout quand on sait l'hyper sensibilité à la suggestion des personnes TDI. (Ce qui fait que dans un environnement très "New age" la personne TDI va développer des alters ayant des identités d'anges, démons, maîtres ascensionnés, etc. ce qui va confirmer les croyances de son entourage et emprisonner la personne TDI dans cette image de ses parts, au lieu de lui permettre d'aller vers la résolution et l'intégration du trauma, la destruction des barrières amnésiques et la coopération de toutes les parts entre elles).

ACTUELLEMENT, je crois toujours à une vie après la mort. Mais aussi, au fait qu'il n'est possible de traverser la "porte de la mort" que dans un seul sens : les vivants peuvent mourir, mais les morts ne peuvent pas parler aux vivants. Alors, pourquoi j'y crois ? Sans doute parce que ça fait partie de mes croyances "doudou", apaisant l'angoisse existentielle. C'est "moins grave" de galérer au quotidien en restant vivant, si je me dis que, une fois que tout ce bordel de la vie sera terminé (le plus tard possible) je pourrai "vivre" dans la félicité absolue. Oui, j'ai conscience que ça a sur moi l'effet inverse des messages que les "nouveaux messages de Bruno" donnent aux familles de personnes suicidées. Mais, que voulez-vous ? Quand on est dissociatif, et autiste, on a le cerveau qui fonctionne de façon bizarre 😛

AlexF

Mais du coup, ça serait quoi les conséquences gravitationnelles de la théières de russel ? ?

julien janot

La vie après la mort existe,la conscience ne meurt pas , meme pour les sceptiques… :/
(Ce qui meurt c'est l'ego, le mental car il est relié au corps et survit grace à lui. Il se developpe à partir de la naissance et prends fin à la mort du corps.)

Aonwa

Bon courage…. Surtout quand on dit bien qu'on est pas là pour entendre l'histoire personnelle…. Et que tous les participants racontent une histoire personnelle. ?‍♂️
Bref, des raisons d'y croire ou de ne pas y croire dépendra de ce que tu imagines ce que c'est.
La vie après la mort… ok… Mais alors si on commençait par "avant la naissance" ?
Car si l'âme naissait à la naissance du corps, alors corps = âme, donc mort du corps = mort de l'âme. CQFD. (dîtes moi si ça vous paraît illogique…)
Bref, sans l'hypothèse de la réincarnation, prouver l'existance ou l'inexistance de l'âme serait probablement hasardeux.
J'ai pris la réincarnation comme hypothèse, vu que ça répond à beaucoup de questions sans en poser de nouvelles, ce qui me semble être en général un bon moyen de ne pas faire fausse route.
Réincarnation, mais pas dans sa version bouddhisme ou autre religion, juste en tant qu'hypothèse de départ, et ensuite juste avec du bon sens voir où ça mènerait. 🙂

Debiruman1666

Ce que j'ai du mal à comprendre, c'est cette espèce d'asymétrie du tenant… d'un côté on nous dit "mais tu ne peux pas prouver que ça n'existe pas", mais en attendant, aucun d'entre eux n'est en mesure de prouver qu'un medium quel qu'il soit est capable de faire ce qu'il prétend, sachant que 100% des gens testés sont invalidés… ils disent "c'est pas parce que t'arrives à le faire que c'est faux", mais dans ce cas, si moi j'arrive à le faire, pourquoi l'autre n'utiliserait pas les mêmes "trucs" ? Bien sûr, une sorte de charité intellectuelle reviendrait à dire "je ne dis pas que ça n'existe pas, je dis juste que pour l'instant rien ne le démontre"… le problème, c'est que ça sent pas très bon, parce que tout ce qui a été testé dans tous les domaines du "paranormal" ou des pseudos-sciences a systématiquement été démonté… et effectivement, si la "magie" existait vraiment, certains en feraient usage, et, on peut l'espérer, un bon usage… un médium qui "parle" à un mort pour me dire "ah tu te rappelles comment on a bien rigolé pendant ce dîner"… ça n'a aucun intérêt… un médium qui me dit qui a tué le petit Grégory, déjà, là, c'est autre chose… un peu à l'image de celui qui, même s'il ne veut aps s'enrichir, pourrait quand-même jouer au loto pour faire don aux nécessiteux…

Puis si on va par là, je peux conceptualiser les choses les plus absurdes en défiant n'importe qui, un peu à l'image du pot de confiture dont Acermendax parle vers le début de la diffusion… jusqu'à preuve du contraire, tout ce que l'on peut classer dans le domaine du "paranormal", "surnaturel, ou appelez ça comme vous voulez, ce ne sont que des concepts issus de certaines imaginations, et qui n'ont jamais été démontrés de façon convaincante par qui que ce soit (et mon opinion personnelle, c'est que c'est parce qu'il n'y a rien à démontrer…)… comme une des intervenantes qui semblaient dire que dans le futur, ça deviendra de la science… mais pourquoi ? Sur quoi se base-t-elle ? Dans le futur pourra-t-on démontrer qu'Acermendax est un pot de confiture ? Ca n'a pas vraiment de sens.

Francis BARBIER

Merci pour ce super live. Le format est utile, et efficace. Faites en 1 sur l'homéopathie s'il vous plaît. Je me reserverai la soirée.

Merci pour votre travail, ne changez rien.

Sta G

Chouette format,
Ça me fait penser à the atheist experience qui est un podcast où des non croyants échangent avec des croyants qui les appellent.
La parole donnée aux tenants des thèses déistes est très instructive.
On se rend compte notamment qu'appartenir à une communauté est un élément essentiel.

Ger- Bok

Bonjour !
Tout d'abord, bravo pour ce live de grande qualité, je l'écoute en tache de fond pendant mon travail 🙂
Je n'étais pas au courant de ce live ou j'aurais essayé d'y participé, du coup, voilà ma vision des choses en commentaire :
Je viens d'un milieu parfaitement athée et je le suis moi-même. Mais en 2017, la zététique m'est tombée dessus au détour d'une de vos vidéos ; je ne me souviens plus du contexte, mais à ce moment, je me suis mis à tout rationaliser. Et quand j'en suis arrivée à la vie après la mort, je me suis dit : voilà, le monde se dirige vers une catastrophe écologique de grande ampleur, l'injustice est croissante dans le monde et personne ne fait quoi que ce soit à ce sujet, moi-même je ne peux rien faire à mon échelle, et voilà ce que tout le monde, qu'il soit bon ou mauvais, aura à sa mort : absolument rien, et cette pensée (certes rationnelle) m'a plongée dans une profonde dépression, couplée à la peur du changement climatique. Cette idée qu'après cette vie de souffrance, la seule chose qui nous attende, c'est rien, cela m'a brisé. Et puis je me suis dit "non. Je ne peux pas continuer ainsi à plonger dans la dépression, pas à 19 ans."
Aujourd'hui, la situation a évolué : mon quotidien s'est amélioré, je suis sorti de la dépression petit à petit même si j'en porte encore beaucoup de stigmates, et j'ai désormais ce point de vue : peut-être, sans doute que la vie après la mort n'existe pas, mais ce n'est pas ce qui va m'empêcher d'y croire, d'espérer que ma grand-mère pourra de nouveau marcher, courir, nager librement après sa mort, chose qu'elle espère faire depuis plus de 50 ans, et que toute cette souffrance sur terre n'est pas là pour strictement rien. C'est une pensée irrationnelle, je sais, mais à force de tout rationaliser, cela m'a mis dans un état que je ne souhaites plus jamais revivre. Et puis de toutes façons, la vie après la mort, les EMI, ce n'est pas quelque chose qui influence mes actions quotidiennes et qui est juste quelque chose dans un coin de ma tête, rien d'autre. Et je tiens à préciser que tout le reste sauf peut-être les EMI (notamment les médiums) c'est pour moi du bullshit ; si vie après la mort il y a, il n'y a aucun moyen d'entrer en contact avec eux.
Désolé si je suis un peu confus dans mes explications, argumenter est un exercice très très compliqué pour moi…

Isabelle Sautiere

Je pense que ,à partir du moment où on doute,c'est qu'on se pose des questions …. non?
De quoi avez vous peur ?…que ce soir vrai ?
Vous saurez au moment voulu,que c'est vrai ..point barre…?

Julien Robin

Après la mort ce sont des petites âmes
Bruno il sait parler avec elles
?

S 3

BRAVO pour ce nouveau format

Arbre de Vie

Merci pour ce format avec témoignages, très intéressant tous ces échanges, Thomas vous êtes très "doux" et posé, c'est agréable de vous écouter, je dis ça avec toute ma subjectivité. De mon côté, je considère que le besoin de croire en une vie après la mort ou le besoin de spiritualité soulage nos peurs et nos problèmes d'égo, répond à nos questions existentielles, et que c'est inhérent à tout être humain

A partir du moment où l'Homme se sait mortel, et en souffre, il a besoin d'inventer des raisons (Dieu, etc) pour justifier sa vie et/ou justifier son envie d'être immortel. Cela peut être conscient (et je pense que c'est plutôt rare) ou inconscient (nos cerveaux "crétins" – pour reprendre une formule d'un fameux you-tuber – créent les conditions et les images qui engendrent ces croyances).
Ce faisant, bon nombre d'entre nous passons à côté de notre vie en espérant "une vie après la mort".
Pour moi, la sagesse, c'est de se savoir mortel et réussir à faire avec.

Delphine Herve

Pouvez-vous svp me redonner le nom de la vidéo du professeur svp?

ANIMALS Docs

excellent format !

Psychoscan

Bravo pour l'ouverture d'esprit ( t'as changé en mieux) par contre c'est moins confortable d'avoir des nuances que d'avoir une vision noir et blanc du monde.

Rédiger par Olivier Chambon

Rencontre en Présence ❤ à Lyon avec Pierre et Gérald (2/4)

 » Dans l’écoute, rien n’est inintéressant. Pas un métier, pas une activité…