dans

Le Principe



 

« Le Principe (Tao), c’est ce qui remplit notre forme corporelle.

Mais les gens ne sont pas capables de le maintenir fermement.

Il part sans revenir,

il vient sans demeurer.

Comme il est silencieux ! Imperceptible à l’ouïe !

Combien impromptu, soudain présent à l’esprit !

Opaque, obscur ! Nul ne saurait le voir !

Abondant, débordant ! Lui et moi grandissons côté à côte !

Nul n’en voit la figure,

nul n’en perçoit un son,

mais il imprime un ordre à ce qu’il accomplit :

voilà ce qu’on appelle le Principe. »

Maître Guan, Les Quatre traités des arts de l’esprit, L’œuvre intérieure

________________________________

« L’Esprit souffle où il veut, on ne sait d’où il vient ni où il va. »

Mais : se laisser envahir, plutôt que « maintenir ».



Source link

Qu'en pensez-vous?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rédiger par Blog de David Dubois

La Vache cosmique, blog philosophie de David Dubois

Pensées libérées

Il suffit de retourner le regard vers ce qui regarde.