dans , ,

« L’une des nombreuses illusions que nous entretenons : que nous sommes les pense…

« L’une des nombreuses illusions que nous entretenons : que nous sommes les penseurs de nos pensées.
Les pensées sont impersonnelles mais nous croyons que nous en sommes les propriétaires.
Une dualité apparaît : une pensée et un moi qui la pense, le penseur de la pensée.
En vérité, il n’y a aucun penseur qui pense une pensée;
il y a simplement une pensée qui apparaît dans l’instant.
Imaginons la scène suivante, un jeune enfant disant à ses parents :
« Maman, papa, j’ai eu une pensée ! Mon frère va mourir parce qu’il ne veut pas me laisser jouer sur l’ordinateur ! »
Les parents répondent : « C’est une vilaine pensée ! Tu ne devrais pas penser cela ! Tu n’es pas quelqu’un de bien si tu penses cela ! Enfant diabolique ! Pas de dîner pour toi ce soir ! Va dans ta chambre ! »
Ce que les parents accréditent, c’est que l’enfant a pensé cette pensée, qu’il est responsable du fait d’avoir cette pensée. Il y a un mauvais penseur des pensées, et ce mauvais penseur n’est pas acceptable et doit être puni.
Du point de vue de l’enfant, le fait est qu’il n’a pas choisi d’avoir cette pensée. Elle a juste jailli de nulle part. Elle était une expression de colère envers son frère, une colère qui n’avait pas été profondément acceptée dans l’expérience présente.
Mais on a dit à l’enfant qu’il y a un mauvais penseur qui produit de mauvaises pensées. Il y a un pécheur qui pense des pensées pécheresses. Ton cerveau est dysfonctionnel et pense des pensées malades.
Désormais, les mauvaises pensées – et probablement la colère aussi – vont être d’une manière ou d’une autre réprimées. L’enfant ne veut pas risquer de perdre l’amour et l’approbation de ses parents en ayant des pensées au sujet des personnes en train de mourir; des pensées relatives au fait de blesser certaines personnes; des pensées pas gentilles; toutes ces pensées ne sont pas acceptables.
La guerre avec la pensée commence :
il y a des pensées auxquelles on ne doit pas penser.
Il y a des vagues inacceptables dans l’océan. »
JEFF FOSTER


Source

Qu'en pensez-vous?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rédiger par Page de Cyril Pad

« Bien qu’au cours des siècles on ait représenté cette vision comme la chose la p…

« Il n’y a pas tant de choses que vous deviez apprendre, et encore moins de chos…