in

N’être qu’un cristal – Georges Bernanos – VOLTE & ESPACE


Cordialement

 

NB : … Georges Bernanos – 52 signifie qu’il s’agit de la 52° « maxime de vie » de cet ouvrage qui en propose 375. Idem pour le n° 239 ci-dessous.

&

Laissons le mot « Dieu » de coté. S’il vous pose vraiment un problème, cette réflexion d’Etty Hillesum pourra peut-être vous aider …

Ce qu’il « faudrait » surtout, c’est – simplement, concrètement, joyeusement – reconnaître que nous sommes tous construits sur le modèle « cristal & eau pure » et que c’est là le seul projet de la Vision du Soi selon Douglas Harding. Essayez, vérifiez !

Notre « essence transparente comme le cristal », c’est effectivement ce dont l’homme est « le plus ignorant & le plus assuré », l’homme moderne beaucoup plus encore que celui du temps de Shakespeare … Et ce qu’il est sans doute possible de « voir à travers », voir vraiment avec toute l’attention nécessaire, c’est son frère humain, son prochain … Rien ne semble actuellement plus nécessaire.

&

« On ne comprend absolument rien à la civilisation moderne si l’on n’admet pas d’abord qu’elle est une conspiration universelle contre toute espèce de vie intérieure. Hélas ! la liberté n’est pourtant qu’en vous, imbéciles ! ». (239)

Que « la liberté » ne soit « qu’en vous », en ce « Je Suis » central qui explose aux dimensions de l’univers entier, vous en avez l’expérience si vous pratiquez la Vision du Soi selon Douglas Harding. Sinon, j’espère que ces quelques citations de Georges Bernanos vous encourageront à déjouer la « conspiration universelle ». C’est « le seul espoir ».

« Ainsi parlait Georges Bernanos », comme la plupart des livres édités par Arfuyen, est une petite merveille. Les éditions Arfuyen sont un trésor. Abonnez-vous à la Lettre du Lac Noir sans tarder.

 

 



Source link

Qu'en pensez-vous?

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Rédiger par volte-espace le blog

L’élan divin au cœur de l’humain

ibn Arabi Le Traite de l Unite