dans , ,

 » Chaque fois que quelque chose m’agresse, je dis merci. Je regarde et je vois …


 » Chaque fois que quelque chose m’agresse, je dis merci.

Je regarde et je vois que c’est moi qui m’agresse en pensant qu’on devrait me traiter autrement. J’arrête de m’agresser et je regarde de nouveau : je vois que c’était un cadeau pour que je me libère de ma propre agression.

Tout ce qui nous agresse, c’est un cadeau pour nous montrer nos peurs. Là, il y a vraiment créativité, action.  »

Eric Baret

Le Seul Désir, dans la nudité des tantras, Editions Almora

www.bhairava.ws




Source

Qu'en pensez-vous?

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Rédiger par Eric Baret

 » Dès que vous avez un projet, un désir, une ambition, tout ce qui va à son e…

 » Quand on arrête de vouloir comprendre, une compréhension non conceptuelle s’im…