in

Merci, Emmanuel, Votre réponse donne matière à sur Revenir à la maison



Merci, Emmanuel,
Votre réponse donne matière à réflexion et contient sans doute une part de vérité.
Il me semble toutefois qu’affirmer que la conscience est une simple fonction transitoire du cerveau, cela consiste à énoncer une croyance, une hypothèse non prouvée, tout en donnant l’impression de prétendre décrire la réalité.
Selon moi, par exemple, être conscient de la rougeur du rouge ne va pas de soi. Croire que ce vécu résulte uniquement du passage d’influx nerveux dans certains circuits neuronaux spécifiques me semble constitué du réductionnisme matérialisme.
Corrélation n’est pas synonyme de causalité. Ainsi localiser des influx nerveux c’est simplement décrire une activité matérielle sans décrire, ne serait-ce qu’un tant soit peu, la mystérieuse conscience immatérielle et l’énigmatique vécu de la rougeur du rouge.
À l’heure actuelle, ceux qui s’intéressent à la conscience n’arrivent même pas à s’entendre sur une définition de celle-ci et tous semblent reconnaître qu’ils ne savent absolument pas ce qu’est vraiment cette réalité non matérielle, forcément subjective, différente des objets qu’ils ont l’habitude de mesurer.
 » … en réalité, nous ne savons pas vraiment ce qu’est la conscience. Il y a des experts en neuroscience, il y a des experts en neuroanatomie, en neurophysiologie, mais il n’y a aucun véritable expert en conscience. Toute prétention contraire est au mieux trompeuse. En fait, il n’existe aucune définition de ce qu’est la conscience qui fasse consensus. L’être humain réfléchit à lui-même depuis le crépuscule de son existence, et ne peut toujours donner une définition de ce qu’est la conscience…  »
 » La plus grande découverte scientifique a été la découverte de l’ignorance.  »
Dr David Fortin 2022  » Le cerveau, une galaxie dans votre tête  » P. 149 et 153



Source link

Qu'en pensez-vous?

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Rédiger par Eveil et philosophie

Rencontre avec Jean Bouchart d’Orval les 24 et 25 septembre 2022

La vie après la mort, que peut-on en dire ? Conférence du diacre Gilles Rebêche