in

Vision Sans Tête sur Wikipedia


Il y a désormais un nouvel article sur wikipedia consacré à la vision sans tête (auteur Dominique Raison)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Vision_sans_t%C3%AAte

Il y avait déjà un article consacré à Dougas Harding, mais celui-ci est plus complet sur la VST.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Douglas_Harding

Voici le début de l’article sur la VST :

 

 

La « Vision sans tête » (ou « Voie sans tête ») est une méthode laïque, qui a été développée par le philosophe britannique Douglas Harding (1909-2007), dont le but est de montrer à chacun qu’essentiellement il n’est pas ce qu’il paraît être, pour l’aider à accéder directement à ce qu’il est vraiment au-delà des apparences, à sa véritable nature (d’où une 3è appellation : « Voir qui vous êtes vraiment »). C’est en s’appuyant sur des  expériences simples, basées sur un retournement de l’attention vers ce qui regarde,  que cette approche cherche à conduire, directement, les personnes intéressées dans une « expérience d’éveil ». En résumé, le sens de ces expériences signifie : nous ne pouvons voir notre tête, à la place il reste la vision du monde et des autres.

« -Vois-tu ta tête ? -Non -Vois-tu le monde ? -Oui -Tu y es. R. Lang

« Vois-tu ta tête ?

– Non

– Vois-tu le monde à la place ?

– Oui

– Tu y es ».
     
R. Lang1

Si le sens de la vision est plus particulièrement testé, les autres sens sont aussi questionnés, ainsi que les pensées et les émotions.  La répétition des expériences, de préférence dans le quotidien, pourrait mener, rapidement ou à plus long terme, facilement ou non, dans ce qui peut être  appelé un éveil permanent, un état de conscience plus serein, avec plus d’ouverture sur les autres et le monde (notre état naturel, dans la simplicité). Ainsi est dépassé le « je » (l’« ego »), ce sentiment d’être séparé, cause des problèmes relationnels, du stress, de la tristesse, du ruminement mental et de l’avidité qui, au-delà de chacun, conduit l’humanité vers les grands problèmes qui sont posés à notre époque (environnement, guerres, dérives démocratiques).

La « Vision sans tête » s’est bâtie en relation avec les traditions (bouddhisme, soufisme, advaita par exemple), ainsi que la philosophie et même les sciences. Dans ces derniers domaines, elle se situe essentiellement comme une méthode d’expérience en 1ère personne, questionnant le ressenti conscient brut, et oubliant les jugements, ou l’approche extérieure (dite en 3è personne) des sciences. Dans un contexte de recherches sur la conscience, les méthodes de la « Vision sans tête » intéressent des chercheurs comme T. Metzinger ou D. Chalmers qui voient l’intérêt des approches en 1ère personne, mais ces méthodes peuvent aussi être rejetées comme par D. Hofstadter et D. Dennett. A l’inverse, la « Vision sans tête » peut aussi utiliser les outils des recherches en 1ère personne pour questionner et améliorer ses propres expériences ou la manière d’en rendre compte. Par exemple, dire  « je n’ai pas de tête », alors qu’il en faut une pour le dire, peut sembler très imagé pour ceux qui sont prêts à l’entendre mais amène souvent des incompréhensions et il peut être intéressant de chercher plus de clarté, comme en disant : « je me situe uniquement au niveau de ce que je ressens, et alors je ne vois pas ma tête ».

Depuis plus de 60 ans et à travers le monde, des ateliers sont organisés pour faire connaître et pratiquer les expériences de la « Vision sans tête ». Des livres sont édités et réédités, des sites en font une présentation en plusieurs langues2,3. Dans tous les cas il est demandé à chacun d’être son propre maître, de tester par lui-même et de voir ce qu’il en est. Cette voie est non-hiérarchique, une fois de plus : sans tête.





Source link

Qu'en pensez-vous?

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Rédiger par Eveil et philosophie

ECKHART TOLLE: Plus vous êtes identifié à la forme, plus l’ego devient fort. (…

quand vous mourez vous ne devenez pas infini vous avez toujours été infini ai…