in ,

Regard Critique sur la Collapsologie



Vidéo complémentaire de la Théorie de l’effondrement, on revient sur les différents arguments très récurrents dans le débat public contre la Collapsologie Un …

source

Qu'en pensez-vous?

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
27 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
L'Être et le Néant

J’ai une petite question: y’a t’il déjà eu une révolution qui s’est faite sur base d’une initiative démocratique ?

Tristan Tzara

ya des zadistes collaps fauches

Bastien sens-meye

Les adverbes ne s'accordent pas ("peu" au pluriel avec la liaison dangereuse…).

Nicolas Salliou

De bien des façons, le souhait de l'effondrement a remplacé le grand soir

Grégory CANIVET

Nécessairement, pas nécéssairement 😉
Merci pour ce regard très intéressant, pour moi la collapso est certes jeune mais se base sur une histoire que l'on connait bien. Elle est donc nécessaire, vitale même, pour impulser l'indispensable changement de notre monde, afin d'adoucir la pente…
Pour ne citer qu'eux, Pablo Servigne, Jean-Marc Jancovici et Aurélien Barrau sont à visionner par tous. Nous nous sommes tous gavés de BFMTV à un moment, consacrez quelques heures à ces lanceurs d'alerte qui n'ont qu'un combat : celui de la vie.

corentin LEGUELLEC

l'effondrement..????nous y sommes déjà….

Tommy Petiot

Ce qu'il faudrait maintenant serait de répondre à ces critiques légitime. Tres bonne vidéo par ailleurs.

Pour moi la critique 18 et loin d'être valable, on peut diminuer l'entropie d'une civilisation mais on ne peut pas l'inverser sans décroître c'est physiquement impossible.

Tommy Petiot

Non nous ne sommes pas en démocratie si on est rigoureux. Nous sommes en ploutocratie

Rémy Péricard

Travail colossal et très pertinent ! MERCI

Monsieur B.

L'erreur étant de croire que l'effondrement serait écologique quand il sera avant tout politique et/ou économique.

olivier collet

Bravo.

J.G. Bailar

On a parfois un peu l’impression d’une contemplation de porte ouverte illuminée. Je découvre les auteurs / affiliés à ce mouvement (au nom un peu douteux quand même) et bien que certains gardent une position floue sur l’aspect prédictif des idées, d’autres figures très médiatisées sont en revanche dans une espèce d’extase, ne parlant que d’une connaissance salvatrice ou libératrice à quiconque accepterait cette perspective comme un dogme suprême, en soulignant constamment la réaction de toutes celles et ceux qui rencontrent cette théorie telle une “explosion.”On est même plus dans la prédiction, c’est carrément de la prophétie avec tout le délire spirituel autour. Enfin. C’est dommage parce que c’est extrêmement intéressant, mais cette attitude rend l’accès aux theories difficile.

Florian R.

Excellente vidéo, merci.

Christian Papy

Enfin l'évocation de la fusion nucléaire.
L'énergie étant le principal problème. L'état français n'en prend pas le chemin, en fermant des centrales qui pourraient encore fonctionner 20 ans.
Voitures électriques sans le nucléaire est une aberration.
La démocratie ( chacun pour sa gu….le) n'est sûrement pas la solution.
Ce sont les dictatures (vertes ?) qui s'en sortiront le mieux

Aze

Cette vidéo ma donner un peu d'air, merci beaucoup !

Ours Noir

Bah là collapsologie est un truc de blanc riche qui de fait chier dans la vie et qui a peur de perdre son confort. Car il sait qu'il ça le perdre.

Léo Rabaud-Phuong

Pour détailler un peu sur l'exemple de Rome, au cas où des spectateurs ne le sauraient pas: l'Empire Romain d'Occident s'est désagrégé suffisamment lentement et progressivement pour qu'à la fin, le moment que les historiens considéraient comme LE moment de l’effondrement de l'Empire, à savoir la déposition de Romulus Augustule par Odoacre et le renvoi de ses insignes à Byzance, était à l'époque pratiquement un non-événement, les différents acteurs au sein même de l'Empire d'Occident étant déjà devenu autonomes du fait de la désagrégation lente de l'État romain (je parle autant des propriétaires terriens dans les provinces, que des Royaumes Barbares ou du Royaume des Romains de Syagrius, voire même de l'Église qui a survécu a Rome).

Personnellement je pense que si "effondrement" il y a a court terme, c'est à dire dans les prochaines décennies (il semble en effet assez inévitable à long terme dans l'état actuel de nos connaissances, et il le sera encore plus à très long terme sachant que tout à une fin), il sera d'une lenteur assez comparable à celui de Rome (vu que pour un effondrement brutal il faudrait une convergence d'événements eux-mêmes assez peu probables à court terme) mais je suis peut-être naïf.

Ensuite concernant la dernière critique, je trouve qu'il est peu probable que les tenants actuels de l'hypothèse de effondrement, principalement issus de milieux libertaires/anarchistes comme dit dans la vidéo, ne voient pas leurs modèles de société se réaliser ou perdurer dans un monde assez inhospitalier, vu que sont justement de telles conditions qui ont permis par le passé l’émergence de "philosophies politiques" ou de modèles de société jugés actuellement comme archaïques ou rétrogrades (j'aurais envie de prendre l'exemple fictif de la Légion de César, faction technophobe, belliciste, autoritaire et réactionnaire dans le jeu vidéo Fallout New Vegas, mais je ne sais pas si ça parlerait a beaucoup de monde).

PS: Désolé j'adore trouver des excuses pour ramener ma science.

Le Phantom

2030, une date historique
Suite au "non-effondrement", la collapsologie s'effondre
et Denis Meadows, le pape de la collapsologie, ira rejoindre le cimetière des prophètes de la fin du monde
https://www.contrepoints.org/2013/05/14/124295-les-13-pires-predictions-du-jour-de-la-terre-de-1970
god bless you
et rendez-vous en 2030 pour faire le point
?

un employé du temps

Je suis plutôt optimiste sur nos capacités a régler les problèmes. Mais je pense aussi que la collapsologie et une réflexion importante si on souhaite éviter un possible effondrement.
En gros pour éviter un problème faut déjà l'identifié.
Quoiqu'il en soit merci beaucoup pour cette vidéo claire, nette et d’excellente qualité. Chapeau

blandine moraweck

Excellente vidéo, merci.
Un détail me chiffonne, sur l'argument n°13, tu lies "spiritualité" et "émotions" ; or il me semble que le mot spiritualité est employé là à contresens ; les bouquins que j'ai lus parlant de notre "rapport au vivant" ou de notre "obsession pour les services écologiques" parlent en fait de notre aveuglement anthropologique, de notre propre culture ! Le mot spiritualité n'a rien à faire là. L'anthropologie, l'ethnologie, qui sont des sciences humaines, nous disent que d'autres cultures, disparues ou aujourd'hui très minoritaires, ont un rapport réellement différent au vivant, etc. Ce n'est pas une vision émotionnelle des choses, c'est factuellement une observation que d'autres cultures existent, et que ces dernières ont eu une autre façon de traiter leur environnement ; et ont généralement disparu sous l'agression de notre de culture occidentale.
Après, que certains collapsologues aient un discours du "soin de soi", de la "permaculture humaine", etc., ça me semble être à la fois une réponse à la critique "vous êtes déprimants" et une protection contre les autoritarismes et les dominations, qui sont une des sources de tout ce bordel…

Timothée Lefebvre

Bonjour, je pense qu'il faut bien faire la distinction entre la collapsologie et la théorie de l'effondrement. Toute personne qui réfléchis d'une manière ou d'une autre aux risques d'effondrement fait de la collapsologie, tout comme tous ceux qui étudient le fonctionnement du vivant font de la biologie. La théorie de l'Effondrement n'est qu'une des théories faisant partie de cette discipline, mais n'est pas spécialement soutenue par tous les collapsologues.

Fabrice InsertName

Tu décris l'effondrement comme considéré comme probable. C'est probable à court terme oui. Mais à long terme, c'est pas probable, c'est certain. Les énergies fossiles sont en quantité finie, donc il y a aura forcément une fin à notre civilisation thermo-industrielle (sans énergies fossiles, pas de thermo-industrie logique).

Alex Max

Une mise au point salutaire et posée.
Ca n'a peut-être rien à voir en apparence mais j'ai lu une histoire d'un effondrement célèbre : Rome. "A travers un trou d'aiguille" de Peter Brown est un livre qui montre que la chute de l'empire a été lente et n'est en fait jamais arrivée au sens d'un événement soudain et daté précisément. Mieux qu'un effondrement, ce fut une transition d'une civilisation à une autre parce que le système politique et social avait changé. Le christianisme a transformé les riches non plus en donateurs des citoyens qu'ils étaient (en offrant du pain et des jeux) mais en trésoriers de l'Eglise afin d'en espérer une gratification… céleste. Autrement dit, les riches ont changé leurs ambitions : plutôt qu'une reconnaissance dans la cité, ils cherchèrent le salut au ciel.
Et si, désormais, le salut était redescendu sur terre et qu'il était écologique ? A qui profitera l'effondrement qui vient ou la transition qui se fait ? Ne peut-on pas creuser plus loin la corrélation entre "effondrement civilisationnel" et "effondrement écologique" et voir entre deux tout un nouveau réseau transitionnel dont émerge une nouvelle société née du désordre écologique ?

Braith Ansuz

Sans parler d'appeler de nos voeux à un effondrement, si on relativise il n'est en rien souhaitable que cela continue ainsi, on est en pleone convergence avec plusieurs anticipations particulièrement flippantes déjà soulevés depuis fort longtemps dans la littérature, notamment de SF mais pas que.
Il ne s'agit pas que d'une organisation marxiste-capitaliste du monde, axée sur le ratio production/rendement/nature, mais bel et bien de ce qu'est l'humanité au sens large, noble, du terme.
Les technophobes m'ennuient autant que les technicistes, aucun extrême n'est bon; la permaculture est une science et celle ci met au point des technologies.
Si on peut résoudre la liste infinie de fragilités auxquelles est soumise le corps humain grâce à des sciences et technologies ma foi, la question est avant tout d'ordre de répartition que tout le monde puisse en profiter égalitairement.
Donc, espérer, non, mais profiter de l'opportunité pour, oui, un reboot, ça c'est clair.
Les effondrements précédents ont toujours généré, préparé à des avancées de société, pas des reculs.

Francois Patoine

L’appartenance à des uni-idéologies (idéologie unique) mène inévitablement à des intégrismes aveuglant, la colapsologie n'y échappe pas. Toute pensée qui se radicalise, qui prétend posséder la vérité, sans laisser de place à la cultiver le doute raisonnable, perd en sagesse. La récupération, la désinformation , le renforcement est l'aliment de base de plusieurs dogmes. Le renforcement peut même être positif ou négatif, certains carburent aux discrédit. Ils ridiculisent les discours opposés, n’hésitant pas a user de sophismes pour extraire le raisonnable du discourt opposé. Plusieurs individus sont motivés par la recherche de vérité, cette vérité peut facilement devenir une drogue. Ainsi droguer le malade devient intolérant aux doutes, même aux doute raisonnables, aux doute constructifs. Sans culture du doute il est facile de basculer dans les dogmes , les croyances. Les adeptes développent des vissons intégristes en silos. Les colapsologues le font à leur façon, les géo-ingénieristes environnementaux font de même avec le pouvoir ( sans limite) de la science, les économistes néoclassiques et néolibérales sont tant qu'a eux incapables appréhender le système terre comme une variable déterminante dans leur modèle de développement économique indéfinie. Intégrer donner place à plusieurs champs est inconfortable aux esprit obtus, esprits qui ne supporte pas de grosses dose d'incertitudes. Une approche que je trouve sage en statistique consiste à se détacher si possible du résultat, pour retenir, pour dégager les tendances. La tendance ne nourrie par le besoin de l’ego d'avoir raison, ainsi détacher on peut appréhender le monde avec plus de lucidité.

Astral P

Le binarisme, la techophobie, et le capitalisme c’est bien de la merde

Marc Chiny

Excellente vidéo qui récapitule assez bien et complète mon acquisition de données sur l'écologie dans son ensemble.
Avec une petite remarque : voix assez monocorde. J'ai eu du mal à tenir le fil et sur la durée. Est-ce l'heure ou bien la toute dernière écoute de l'ensemble des vidéos de la chaîne dans la même soirée !? Mais très important. Je sais, c'est du travail que de s'exprimer. Toutes les autres vidéos (ép. 1-5) ont été auditionné assez facilement pourtant.
Indexation super, surtout lorsque je m'en servirais pour mes travaux.

Rédiger par Pablo Servigne

Le mystère de la chambre nuptiale

BETTY Sans le personnage (Shambhalla mars 2014)